Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Je n'imagine pas que j'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Quatre Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Copé et Le Pen s'affrontent vivement sur les européennes

AFP

Jean-Francois Copé, président de l'UMP,lors d'un meeting à Meaux le 7 mai 2014Jean-Francois Copé, président de l'UMP,lors d'un meeting à Meaux le 7 mai 2014

Jean-Francois Copé, président de l'UMP,lors d'un meeting à Meaux le 7 mai 2014Jean-Francois Copé, président de l'UMP,lors d'un meeting à Meaux le 7 mai 2014

Jean-François Copé et Marine Le Pen se sont vivement affrontés mercredi soir lors d'un débat sur LCI, le président de l'UMP accusant son homologue du FN de "faire peur" aux Français, celle-ci lui reprochant son "mépris" et ses "arguments de bobo".

A l'occasion de la campagne pour les élections européennes le 25 mai, les deux débatteurs se sont accrochés sur le modèle allemand, le traité transatlantique, l'euro et son éventuelle sortie, l'Ukraine.

A plusieurs reprises, M. Copé a fait enrager la dirigeante frontiste en l'assimilant à Jean-Luc Mélenchon et en l'accusant d'avoir servi de "marchepied" à François Hollande en 2012.

Lorsque Marine Le Pen a cité Jacques Sapir comme l'un des économistes qui valident son projet, M. Copé s'est empressé de lui rétorquer : "Sapir ?! C'est l'économiste de Mélenchon !"

"M. Copé, vous avez une fascination pour le modèle allemand !", lui a lancé la présidente du FN, celui-ci vantant le succès de l'économie outre-Rhin.

Autre thème, le traité de libre-échange transatlantique, actuellement négocié entre l'UE et les Etats-Unis. "Cet accord est une véritable folie", a asséné Marine le Pen. "C'est pas avec vous qu'on va franchir les ponts d'Arcole", a ironisé M. Copé : "Il faut qu'on arrête d'avoir peur de tout, tout le temps".

A onze jours du scrutin, Marine Le Pen a rappelé ses priorités: "Redevenir un pays libre, c'est à nous de décider de notre budget, de maîtriser notre monnaie, et grâce à ça nous pourrons retrouver la voie de la croissance et de l'emploi."

L'ancien ministre du Budget lui a rétorqué : "Vous nous expliquez que le salut de la France, c'est qu'on sorte de l'euro et de l'UE, et jamais qu'on réduise la dette". "Il n'y a pas vous la gentille qui parlez de la France et tous les autres qui seraient très méchants", a-t-il asséné, l'accusant de "toutes les démagogies".

Jean-François Copé a ensuite fait de la politique-fiction pour attaquer Marine Le Pen sur sa volonté de sortir de l'euro : "Vous êtes président de la République un jour. C'est un cauchemar".

"Votre modèle économique c'est d'importer à bas coût des produits fabriqués par des esclaves pour les vendre à des chômeurs", a répondu tout de go la députée européenne.

"Je vous trouve sacrément fragile sur vos arguments économiques" a lancé M. Copé. "Ne me faites pas un procès en incompétence, pas quand on a les résultats qui sont les vôtres", a répliqué Mme Le Pen.

Le débat, d'un peu plus d'une heure avec quelques pauses, est devenu sur la fin plus confus, chacun tentant de couvrir la voix de l'autre.

Le patron de l'UMP a reproché à celle du FN son "agressivité". "Je suis agressive parce que vous êtes méprisant : chassez le naturel, il revient au galop !", s'est agacée Marine Le Pen.

Première publication : 14/05/2014