Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Ukraine - Russie : les "Mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Apple mise sur la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nobel de la paix pour Tsahal"

En savoir plus

SUR LE NET

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Radical"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

  • Manifester, une liberté qui reste "la règle"... mais sous haute surveillance

    En savoir plus

  • Après le gel des vols vers Tel Aviv, Israël dénonce une mesure "injustifiée"

    En savoir plus

  • Vente du Mistral à la Russie : Fabius invite Cameron à balayer devant sa porte

    En savoir plus

  • Infographie : l'ultime voyage controversé du Costa Concordia

    En savoir plus

  • MH17 : jour de deuil aux Pays-Bas, Washington évoque une "erreur" de tir

    En savoir plus

  • Le Festival d'Avignon, une tradition politique ancrée dans l'actualité

    En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

Coronavirus MERS: troisième cas potentiel d'infection aux Etats-Unis

AFP

Un Saoudien porteur d'un masque pour se protéger des dromadaires qui pourraient transmettre le coronavirus MERS, le 12 mai 2014 près de RiyadhUn Saoudien porteur d'un masque pour se protéger des dromadaires qui pourraient transmettre le coronavirus MERS, le 12 mai 2014 près de Riyadh

Un Saoudien porteur d'un masque pour se protéger des dromadaires qui pourraient transmettre le coronavirus MERS, le 12 mai 2014 près de RiyadhUn Saoudien porteur d'un masque pour se protéger des dromadaires qui pourraient transmettre le coronavirus MERS, le 12 mai 2014 près de Riyadh

Les autorités sanitaires ont signalé mardi un troisième cas potentiel d'infection par le coronavirus MERS aux Etats-Unis: il s'agit d'un membre du service médical hospitalier qui soignait le deuxième malade à être infecté dans le pays.

"Deux des vingt membres de l'équipe médicale exposés au malade ont des symptômes et l'un d'entre eux a été admis dans le même hôpital d'Orlando, en Floride, dans un état stable", a indiqué un porte parole.

Le second a été soigné et est sorti de l'hôpital avec un suivi médical par précaution.

Les vingt membres de l'équipe médicale ont été testés pour le virus MERS et les résultats seront connus dans les 24 heures.

Les Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC) avaient confirmé mardi le deuxième cas d'infection aux Etats-Unis par le MERS.

Il s'agit d'un homme de 44 ans résidant en Arabie saoudite, où il travaille dans les services de santé. Il est hospitalisé à l'isolement depuis le 9 mai et son état "est satisfaisant", avaient précisé les CDC.

Venu aux Etats Unis pour rendre visite à de la famille, cet homme s'est senti malade lors de son vol de Jeddah à Londres le 1er mai. Il s'était ensuite rendu à Boston, puis à Atlanta avant d'atteindre sa destination finale à Orlando.

Les responsables des CDC ont souligné que les risques pour la population étaient très faibles car le virus MERS se transmet difficilement.

Les Etats-Unis avaient annoncé le premier cas de cette infection sur leur sol le 2 mai, un homme qui travaille également dans le domaine médical. Il était tombé malade peu de temps après son retour d'Arabie saoudite fin avril. Hospitalisé dans l'Indiana (nord) il est sorti guéri de l'hôpital le 10 mai.

Plus tôt mardi le porte-parole de la Maison Blanche, Jay Carney, avait souligné que Barack Obama était régulièrement tenu au courant des développements dans ce dossier.

"Les CDC prennent la situation actuelle très au sérieux et travaillent en étroite coordination avec les autorités locales", a expliqué Jay Carney en assurant que "notre équipe suit de très près" la situation.

Selon les CDC, le dernier bilan mondial fait état de 538 cas d'infections, dont 145 décès, le plus grand nombre en Arabie saoudite, pays le plus touché où on recense 450 cas et 112 morts.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a convoqué une réunion d'urgence sur le sujet mardi.

Le coronavirus MERS est considéré comme un cousin, plus mortel mais moins contagieux, du virus responsable du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui avait fait près de 800 morts dans le monde en 2003.

Comme lui, il provoque une infection des poumons et les personnes touchées souffrent de fièvre, de toux et de difficultés respiratoires. A la différence du SRAS, il génère aussi une défaillance rénale.

Il n'existe pour le moment aucun traitement préventif contre le coronavirus MERS.

Première publication : 14/05/2014