Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Cessez-le-feu à Gaza : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Et si la gauche assouplissait les 35 heures ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

En savoir plus

  • Hollande : Assad "n'est pas un partenaire de la lutte contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Contre-offensive des pro-russes à l'Est, Kiev en appelle à l'Otan

    En savoir plus

  • Michel Platini renonce à briguer la présidence de la Fifa

    En savoir plus

  • Trafic présumé de bébés : le président du Parlement a quitté le Niger

    En savoir plus

  • Macron prêt à autoriser "toutes les entreprises" à déroger aux 35 heures

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

Asie - pacifique

Des violences antichinoises sans précédent enflamment le Vietnam

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/05/2014

Au Vietnam, le déploiement par Pékin d’une plateforme pétrolière dans des eaux revendiquées par Hanoï a provoqué la colère de milliers de manifestants antichinois. Plus de 500 émeutiers ont été interpellés.

Plus de dix usines ont été incendié au Vietnam, ces dernières heures, par des manifestants anti-chinois. Une éruption de rage sans précédent depuis des décennies, consécutive au déploiement par Pékin d'une plateforme pétrolière dans des eaux revendiquées par Hanoï.

La Chine a exprimé ses "graves inquiétudes" après ces incendies qui ont été accompagnés du pillage d'usines et de bureaux d'entreprises estampillées "chinoises" lors de ces incidents, rarissimes au Vietnam, tenu par un régime communiste autoritaire à parti unique.

Les violences ont eu lieu, mardi 13 mai, lors de manifestations de milliers de Vietnamiens travaillant dans des zones industrielles à capitaux étrangers, élément clé de l'économie vietnamienne. Plusieurs usines ont dû fermer temporairement, dont un fournisseur pour les groupes américains Nike et Adidas.

500 émeutiers arrêtés

Ces incidents se sont produits dans des zones industrielles de la province de Binh Duong, près de Ho Chi Minh-Ville, la capitale économique, dans le sud du pays. Des entreprises taïwanaises, sud-coréennes et japonaises en ont également été victimes, dans une apparente méprise des manifestants.

Aucun blessé n'a été signalé. Mais quelque 500 émeutiers ont été interpellés après avoir été "pris en flagrant délit de pillage, de vol et d'incendie des usines", a déclaré mercredi à l'AFP Le Xuan Truong, de la police de la province de Binh Duong.

Hanoï a promis "des sanctions sévères pour ceux qui ont abusé de la situation pour créer des troubles", selon un responsable de la police cité par le site d'information VNExpress.

Ces émeutes montrent "les dangers d'une ferveur nationaliste déchaînée, notamment dans un environnement institutionnel répressif comme au Vietnam", commente Jonathan London, de la City University de Hong Kong.

De nombreuses entreprises à l’arrêt

Dans ce pays sans médias indépendants, des vidéos et des images postées sur des blogs de dissidents ont montré des milliers d'ouvriers détruisant des portails d'usines, brisant des fenêtres et détruisant des bureaux.

Les exportations de biens de production sont un pilier de l'économie, avec des entreprises comme le géant de l'électronique sud-coréen Samsung.

Des entreprises taïwanaises, japonaises et sud-coréennes ont suspendu leur activité mercredi, plaçant des drapeaux vietnamiens devant leurs bâtiments pour tenter de se protéger, selon VNExpress.

Les violences ont d’ailleurs été condamnées par Taïwan, qui a demandé au Vietnam d'assurer la sécurité de ses ressortissants.

Avec AFP

 

Première publication : 14/05/2014

  • VIETNAM

    Le Vietnam s'oppose à un projet chinois de forage en mer

    En savoir plus

  • COMMÉMORATIONS

    Dien Bien Phu : le Vietnam célèbre la victoire contre le colonialisme

    En savoir plus

  • Vietnam

    Retour à Dien Bien Phu, 60 ans après

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)