Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Asie - pacifique

Accueil triomphal du Premier ministre indien Narendra Modi à New Delhi

© AFP | Narendra Modi

Vidéo par Julien FOUCHET

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/05/2014

Le nouveau Premier ministre indien, Narendra Modi, a reçu samedi un accueil chaleureux de ses partisans lors d'une parade organisée dans la capitale pour célébrer la victoire de son parti aux législatives indiennes.

Devant des centaines de personnes brandissant des drapeaux, le Premier ministre indien élu, Narendra Modi, tout sourire, a été accueilli triomphalement, samedi 17 mai,  à son arrivée à New Delhi au lendemain de sa victoire écrasante aux législatives en Inde.

À la sortie de l'aéroport de Delhi, peu avant 11 heures (05H30 GMT), Modi a fait le signe de la victoire devant ses partisans avant d'entamer une parade dans la capitale pour célébrer le succès de son parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP) qui a remporté la majorité absolue.

"Modi est notre lion! Il va travailler pour le peuple indien, pour le développement et pour chaque Indien", a lancé Om Dutt, un commerçant de 39 ans venu l'acclamer à l'aéroport.
 

>> À lire sur FRANCE 24 : Narendra Modi, l’Iznogoud indien qui veut "être Singh à la place de Singh"

Le nouvel homme fort de l'Inde, dont la personnalité et le parcours divisent profondément, avait reçu la veille les félicitations des dirigeants du monde entier après la victoire de son camp sur le parti du Congrès de la dynastie Gandhi qui a enregistré sa pire défaite.

Modi a quitté samedi matin son fief du Gujarat, l'État de l'ouest de l'Inde qu'il dirige depuis 2001, pour se rendre dans la capitale afin de préparer son mandat de cinq ans à la tête de la plus grande démocratie du monde.

L'ancien vendeur de thé, dont l'origine sociale et le parcours tranchent avec l'élite traditionnelle de la capitale indienne, devrait se rendre dans la journée à Varanasi (Bénarès) pour une prière sur les berges du Gange, une façon de remercier les électeurs de cette ville sainte hindoue où Modi s'est présenté avec succès au Parlement indien.

"Faire du XXIe siècle le siècle de l'Inde"

Le dirigeant du BJP, qui n'a jamais occupé de poste au niveau national, a promis vendredi d'accomplir les rêves des 1,2 milliard d'Indiens, une façon d'apaiser les craintes des minorités, en particulier des musulmans victimes des émeutes sanglantes qui ont éclaté dans le Gujarat en 2002.

"Je veux tous vous emmener avec moi pour faire avancer ce pays [..] Il est de ma responsabilité de vous prendre avec moi pour diriger ce pays", a dit Modi devant ses électeurs du Gujarat vendredi soir.

Usant d'un thème récurrent dans son discours, il a estimé que l'Inde, deuxième pays le plus peuplé du monde, devait devenir une puissance mondiale reconnue, promettant "de faire du XXIe siècle le siècle de l'Inde".

Modi devrait officiellement être intronisé Premier ministre la semaine prochaine. Il a fondé sa campagne sur la promesse de relancer l'investissement et de diriger le pays de façon efficace et transparente.

Le parti du Congrès est sorti usé de dix ans de pouvoir, affaibli par des scandales de corruption à répétition, la stagnation de l'économie et une inflation galopante.

Avec AFP
 

Première publication : 17/05/2014

  • LÉGISLATIVES INDIENNES

    Une "nouvelle ère" s'ouvre après la victoire du nationaliste hindou Modi

    En savoir plus

  • INDE

    Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • INFOGRAPHIE

    En chiffres : l'Inde, théâtre d'élections législatives hors normes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)