Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité du jour : Félix Tshisekedi, secrétaire général adjoint de l'UDPS.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

geurre en syrie, mossoul, relations russo-américaines Partie 2

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

remaniement ministeriel, brexit, conseil de l'Europe Partie 1

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron, l'Européen

En savoir plus

TECH 24

Passe ton code d'abord !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Année France-Colombie : le pays andin à l’honneur dans l’Hexagone

En savoir plus

Moyen-Orient

La justice égyptienne condamne 126 pro-Morsi à 10 ans de prison

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/05/2014

Après la condamnation à mort, en mars et avril, de plus d'un millier de partisans du président égyptien déchu Mohamed Morsi pour les violences meurtrières d'août 2013, 126 membres des Frères musulmans ont écopé de 10 ans de prison.

 

La justice égyptienne a condamné, dimanche 18 mai, 126 partisans des Frères musulmans à 10 ans de prison. Ils ont été reconnus coupables de participation à des "émeutes" à Kafr el-Cheikh, au nord du Caire, le 16 août 2013, de "port d'armes blanches et à feu", d'"agression contre les forces de l'ordre" et d'appartenance à une "organisation interdite".

Lors de l’énoncé de la sentence par le juge, les accusés ont crié "À bas la loi martiale!", a rapporté un témoin interrogé par Reuters.

Les Frères musulmans sont depuis juillet 2013 dans le collimateur des autorités égyptiennes. Fin décembre, la confrérie vieille de 85 ans a été classée parmi les organisations terroristes en Égypte.

Entre mars et avril, plus d’un millier de membres des Frères musulmans ont été condamnés à mort pour avoir pris part aux violences commises pendant l’été, au cours desquelles la police avait tué quelque 700 manifestants pro-Morsi "dispersés" par les forces de sécurité au Caire.

Selon Amnesty International, 1 400 partisans du président déchu ont été tués par la répression, et 15 000 islamistes ont été arrêtés depuis juillet 2013.

Avec AFP

 

Première publication : 18/05/2014

  • ÉGYPTE

    Près de 700 pro-Morsi condamnés à mort en première instance

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Vidéo : les 529 Frères musulmans condamnés à mort bientôt fixés sur leur sort

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)