Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour "triomphal" d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa après deux ans de convalescence en Belgique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les blockbusters de l'été : américains et musclés!

En savoir plus

FOCUS

La difficile lutte contre le trafic d’armes en Europe

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : l'Italie se dote de nouveaux "hotspots" pour mieux accueillir les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 2)

En savoir plus

EUROPE

Les inondations dans les Balkans font plus de 40 morts

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/05/2014

La Bosnie et la Serbie subissent depuis trois jours des inondations historiques qui ont déjà fait plus de 40 morts. Quatorze membres de l'UE se mobilisent aux côtés des autorités locales pour venir en aide aux populations sinistrées.

Depuis trois jours, des dizaines de villes de Bosnie et de Serbie connaissent des inondations d’une rare intensité. Officiellement, on dénombre plus de 40 morts, mais le bilan de ces intempéries, les pires depuis un siècle dans ces pays des Balkans, est en réalité plus grave. Belgrade refuse, en effet, de le révéler avant la fin des opérations de secours.

"Plus de vingt corps ont été jusqu'à maintenant transportés à la morgue de Doboj", a déclaré samedi Obren Petrovic, le maire de cette ville du nord de la Bosnie à la chaîne publique FTV. Le précédent bilan global pour la Serbie et la Bosnie faisait état d'au moins 16 morts, dont six à Doboj.

Les précipitations ont sensiblement baissé d'intensité samedi, mais les crues de rivières continuaient à faire des ravages. Des dizaines de milliers de personnes sont piégées dans leurs immeubles et maisons, accessibles uniquement par bateau pneumatique. Maglaj, Doboj et Samac, dans le nord de la Bosnie, et Obrenovac, en Serbie, sont les plus touchées. Quelque 140 000 foyers sont privés d'électricité dans les deux pays voisins.

Afflux de milliers de volontaires

En Bosnie, dans la région de Zenica, plusieurs dizaines de bourgades ont été évacuées à la suite de glissements de terrain. L'eau commence à se retirer des villes de Maglaj, où quatre personnes ont trouvé la mort, et de Doboj, traversées par la rivière Bosna, mais les crues se déplacent encore plus au nord, et ce sont maintenant les régions de Bijeljina et de Samac qui ont été inondées.

Dans les alentours de Bijeljina, jusqu'à 10 000 personnes quittaient dans la journée leurs foyers pour chercher refuge ailleurs, selon un responsable du ministère de la Sécurité, Samir Agic.

"Les hélicoptères évacuent femmes et enfants, mais ne peuvent pas prendre tout le monde. Les pilotes racontent que beaucoup de gens leur font des signes depuis les toits d'immeubles", a raconté le maire de Samac, Savo Minic.

Des milliers de volontaires ont rejoint les secouristes épuisés et les forces armées dans les deux pays.

"Une catastrophe totale qui atteint des proportions bibliques"

Quatorze pays de l'UE se sont mobilisés pour fournir matériel et experts, a annoncé samedi la Commission européenne, qui coordonne cette assistance.

Des hélicoptères et vedettes pour aider aux évacuations, ainsi que des médicaments et de la nourriture étaient en route samedi pour la Bosnie, où les intempéries ont fait au moins onze morts, a précisé le Commission dans un communiqué.

Outre ce matériel, une équipe d'experts en protection civile de l'UE doit aussi être déployée, tandis que le mécanisme de protection civile de l'UE a relayé samedi une demande d'aide supplémentaire de Sarajevo, portant sur la fourniture de pompes, tentes, générateurs et purificateurs d'eau.

De son côté, la star serbe du tennis Novak Djokovic a lancé samedi soir un appel à l'aide à la communauté internationale. "C'est une catastrophe totale qui atteint des proportions bibliques, peut-être les pires inondations jamais vues en Europe", a déclaré le numéro 2 mondial en conférence de presse, juste après sa qualification pour la finale du tournoi ATP Masters 1000 de Rome.

Avec AFP et REUTERS
 

Première publication : 18/05/2014

  • BOSNIE-HERZÉGOVINE

    Révolte sociale : le siège de la présidence incendié à Sarajevo

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Feu vert de l'UE pour ouvrir des négociations d'adhésion avec la Serbie

    En savoir plus

  • INTEMPÉRIES

    En images : le Royaume-Uni paralysé par les inondations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)