Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Battre le FN ne suffit pas"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le Pen - Macron : deux programmes économiques que tout oppose

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Présidentielle : le choc de deux France"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Centrafrique : le regard du photojournaliste William Daniels

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun anglophone : Internet rétabli après 3 mois de coupure

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Attentat sur les Champs-Élysées : entre émotion et récupération

En savoir plus

TECH 24

Fintech : comment bancariser les exclus du système financier

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

Le Pen, Fillon et Macron annulent leurs déplacements après l'attentat sur les Champs-Élysées

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Embarqués avec les soldats du feu

En savoir plus

Amériques

Mutinerie dans une prison brésilienne, plus de 120 otages

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/05/2014

Des détenus d'une prison du nord-est du Brésil ont pris 122 personnes en otage samedi. Des négociations entre les mutins et les autorités pénitentiaires sont en cours. Une situation peu rassurante à quelques jours de la Coupe du monde.

Un petit groupe de prisonniers d'un centre pénitentiaire du nord-est du Brésil a pris, samedi 17 mai, 122 personnes en otages, selon une porte-parole de l'établissement. Une situation peu rassurante à 26 jours de l'ouverture de la Coupe du monde de football.

Sur l’ensemble des otages, 118 sont des membres de famille de détenus et les quatre autres sont des membres du personnel de la prison, a précisé Sandra Melo, porte-parole de l'établissement "Advogado Jacinto Filho", situé dans la ville d'Aracaju, dans l'État de Sergipe (nord-est).

La situation est désormais "calme" et des "négociations" devaient reprendre tôt dimanche matin, a-t-elle ajouté dans la nuit de samedi à dimanche 18 mai.

Des motivations floues

"Nous ne croyons pas que les prisonniers vont s'en prendre à leur propre famille", a souligné le responsable de la police militaire de l'État de Sergipe, Mauricio Iunes, au site d'information continue G1. Mais "les agents de la prison sont, eux, des otages", a-t-il cependant ajouté.

La mutinerie s'est produite dans une aile de la prison qui compte 123 détenus sur un total de 476 prisonniers sur l'ensemble de l'établissement. Les motivations des mutins demeurent peu claires.

Cette mutinerie survient à une vingtaine de jours de la Coupe du monde de football (12 juin-13 juillet), marquée par une importante contestation de la rue, engendrée notamment par le coût élevé de cette manifestation sportive. L'État de Sergipe n'accueille aucune épreuve de la compétition.

Quelque 548 000 détenus sont actuellement enfermés dans les prisons brésiliennes surpeuplées.

Avec AFP

Première publication : 18/05/2014

  • MONDIAL 2014

    Brésil : la rue maintient la pression à moins d'un mois de la Coupe du monde

    En savoir plus

  • MONDIAL 2014

    Violence au Brésil : le coup de gueule du ministre des Sports

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)