Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

EUROPE

Les Suisses rejettent l'introduction d'un salaire minimum de 3 300 euros

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/05/2014

Sans grande surprise, les électeurs suisses se sont prononcés dimanche contre l'introduction d'un salaire minimum dans le pays. Ce "smic" suisse de 3 300 euros aurait été le plus élevé au monde.

Ils ont dit "non" à un salaire minimum de 18 euros brut par heure. Les Suisses ont clairement refusé, dimanche 18 mai, l'introduction dans le pays d'un salaire minimum unique d'environ 3 300 euros, qui aurait été le plus élevé du monde, selon des résultats officiels.

>> A lire sur FRANCE 24 : Un patron suisse pourra continuer à gagner 250 fois plus que ses salariés

Seuls 23% des Suisses ont dit oui à l'introduction de ce salaire minimum proposé par l’Union syndicale suisse (USS). Alors que les bureaux de vote ont fermé à 12h (10h GMT), les premiers résultats publiés par les autorités cantonales montrent que le non l'emporte à Genève (66,2%) et à Bâle (62,8%). Le canton de Vaud a pour l'instant aussi dit nettement non au salaire minimum (74%).

À titre de comparaison, le salaire minimum en France est de 9,43 euros, de 5,05 euros en Espagne et sera, en Allemagne, de 8,50 euros à partir de 2015. Pour les syndicats et les partis de gauche, le coût très élevé de la vie en Suisse justifiait ce salaire minimum unique. Pour les opposants, majoritairement des chefs d’entreprise, ce "smic" suisse pourrait au contraire favoriser une hausse du chômage – quasiment inexistant en Suisse (3,2% en avril)

Opposés à ce projet, la droite, les milieux agricoles, le Parlement et le gouvernement, avaient affirmé qu'il existait déjà des salaires minimum dans certaines branches professionnelles.

En novembre dernier, les Suisses se sont déjà opposés au plafonnement du salaire des chefs d’entreprises à douze fois celui de leur salarié le moins bien payé. En février, ils ont revanche voté en faveur de la réintroduction de quotas d’immigration avec l’Union européenne.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 18/05/2014

  • FINANCES

    Rémunérations plafonnées, salaire minimum : la Suisse deviendrait-elle socialiste ?

    En savoir plus

  • SUISSE

    Les Suisses invités à voter sur le contrôle des salaires "abusifs" des patrons

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)