Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

SPORT

Nasser al-Khelaifi : la sanction financière n'entravera pas "le grand rêve du PSG"

© Capture d'écran FRANCE 24 | Le président du Paris SG Nasser Al-Khelaïfi

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 18/05/2014

Le président du PSG, Nasser al-Khelaifi, est revenu pour FRANCE 24 sur la sanction de l'UEFA à l'encontre de son club dans le cadre du fair-play financier. La décision n'affectera pas, selon lui, "le grand projet, le grand rêve du PSG".

Le Paris Saint-Germain s’est vu infliger, vendredi 16 mai, une amende de 60 millions d'euros dont 20 fermes dans le cadre du fair-play sur ses futurs gains provenant de l'UEFA. Le club parisien ne pourra, par ailleurs, inscrire que 21 joueurs en Ligue des champions.

Dans un entretien accordé à FRANCE 24, le président du PSG, Nasser al-Khelaifi, a déclaré être satisfait de cet accord tout en précisant que cela n'aurait aucune conséquence sur les objectifs du club parisien. "Je suis très heureux avec cet accord, a déclaré le président. Comme je dis, personne ne nous arrêtera, on veut continuer notre projet, le grand projet, le grand rêve du PSG. J'espère qu'un jour on va gagner la Ligue des champions, c'est notre rêve".

La somme sursitaire de 40 millions d'euros restants, provenant des versements liés aux droits télé et aux primes de résultat en Ligue des champions, pourra également être bloquée par l'UEFA si le club ne parvient pas à limiter un déficit maximum de 30 millions d'euros la saison prochaine, puis à atteindre l'équilibre la saison d'après.

Selon une source proche du club parisien, le club de la capitale s'acquittera du versement des 20 millions sur les deux prochaines années.

Avec AFP

Première publication : 18/05/2014

  • FOOTBALL

    Le PSG et Manchester City condamnés à 60 millions d'euros d'amende

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Laurent Blanc prolonge au PSG jusqu'en 2016

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Le PSG champion de France : "Personne ne va nous arrêter"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)