Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

REVUE DE PRESSE

REVUE DE PRESSE

Dernière modification : 19/05/2014

"Chronique d'une déroute annoncée"

© France 24

Presse française, lundi 19 mai 2014. Au menu de cette revue de presse, l'annonce d'une déroute socialiste aux européennes du 25 mai, probablement doublée d'une arrivée en tête du FN et d'une forte abstention. Le traité transatlantique et la nouvelle loi sur la famille.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, les mauvais sondages sur les intentions de vote pour les candidats socialistes aux européennes.
 
D’après "Le Figaro", l’Élysée n’aurait déjà plus  guère "d’illusion" sur l’issue du scrutin : "Hollande craint une nouvelle déroute", assure le journal, qui prédit un "camouflet électoral" pour le PS, et rappelle que le gouvernement "pourrait subir une double humiliation si le Front national l’emporte". "Le Figaro" voit dans "l’échec annoncé", le signe d’"une marginalisation accrue de la France dans l’Union européenne", dont bénéficiera l’Allemagne d’Angela Merkel.
 
Au diapason, "L'Opinion" évoque lui aussi une déroute socialiste qui risque de se doubler d’une arrivée en tête du Front national, devant le PS mais aussi devant l’UMP. Le quotidien annonce un "séisme", que "personne ne (voudrait) voir". De leur côté, "Les Echos" prédisent une abstention élevée et parlent d’une campagne qui se déroule "dans un climat d’indifférence et de colère". Le journal évoque pêle-mêle la proximité avec les municipales, le remaniement, les vacances scolaires, l’entrée en campagne tardive et la faible médiatisation du débat, mais aussi "le dépit à l’égard de l’Europe", le sentiment que "voter ne sert à rien" et que "la construction européenne est de plus en plus nuisible".
 
Interrogés par "Libération", les ouvriers d’Alstom, au cœur de la bataille entre General Electric et Siemens, ne disent pas autre chose. À Belfort, dans l’est de la France, "une politique industrielle européenne semble impossible" : "personne ne veut jouer collectif, chaque pays veut tirer son épingle du jeu", explique Raphaël, 25 ans de maison. Jimmy, un intérimaire de 32 ans, dit tout haut ce que beaucoup de ses collègues pensent tout bas: "j’espère, dit-il, une vague de têtes de cons d’extrême-droite au Parlement européen pour boucher encore plus l’Europe".
 
Le débat des européennes se déroule aussi autour du traité de libre-échange transatlantique. Le 5ème round des négociations de l’Europe avec les États-Unis s’ouvre aujourd’hui. "Libération" estime que l’opacité qui entoure ces négociations profite aux eurosceptiques et invite l’UE à faire preuve de plus de transparence.
 
Enfin en France, l’assemblée va débattre de nouveau à partir d’aujourd’hui de la loi sur la famille. "Le Parisien" rappelle que les sujets qui fâchent comme la PMA, la procréation médicalement assistée, et la GPA, la gestation pour autrui, que ces sujets ont été gommés de la proposition initiale, mais que le texte du gouvernement ne fait toujours pas consensus.
 
Pour "Le Figaro", cette proposition de loi va "relancer la guerre du divorce, notamment en imposant le principe de la double résidence des enfants en cas de séparation".
 
Une controverse que "Libération" estime nourrie par des positions "réacs", notamment de la part des opposants au mariage pour tous, qui dénoncent une proposition de loi reflétant "une vision explosée du modèle familial".
  
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

29/08/2014 guerre

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

Dans cette revue de presse proposée par Sandrine Gomes, un changement de ton et de rhétorique dans la presse anglo-saxonne face à l'"invasion" russe de l'Ukraine, des critiques...

En savoir plus

27/08/2014 Tourisme

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

Presse internationale, mercredi 27 août 2014. Au menu de cette revue de presse, l'annonce d'un cessez-le-feu permanent entre le Hamas et Israël, le dernier stratagème du...

En savoir plus

29/08/2014 Emmanuel Macron

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

Au menu de cette revue de presse proposée par Sandrine Gomes, les suites du premier couac du gouvernement Valls II, une université du Parti socialiste sur fond de tensions à La...

En savoir plus

28/08/2014 François Hollande

"J'aime l'entreprise"

Presse française, jeudi 28 août 2014. Au menu de cette revue de presse, l'intervention du Premier ministre Manuel Valls devant l'université d'été du Medef. Un discours ovationné...

En savoir plus

27/08/2014 Arnaud Montebourg

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

Presse française, mercredi 27 août 2014. Au menu de cette revue de presse, la composition du nouveau gouvernement français, qui entérine la rupture de l'exécutif avec l'aile...

En savoir plus