Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

Economie

AT&T dépense 35 milliards d'euros pour acheter DirecTV

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 19/05/2014

L'opérateur télécom américain AT&T met la main sur le spécialiste de la télévision par satellite DirecTV pour 35,4 milliards d'euros. Cette opération confirme le grand chamboulement du paysage audiovisuel aux États-Unis.

Le paysage audiovisuel change à toute vitesse aux États-Unis. L'opérateur télécom AT&T a confirmé, dimanche 18 mai, le rachat pour 48,5 milliards de dollars (35,4 milliards d'euros) du numéro 1 américain de la télévision par satellite DirecTV. Une méga-acquisition qui suit de quelques semaines, l'OPA de 45 milliards de dollars (33 milliards d'euros) lancée par le câblo-opérateur Comcast sur l'empire Time Warner.

Pour AT&T, cette opération est l'occasion de mettre la main sur les 20 millions de clients de DirecTV. Un vivier potentiel de futurs clients pour ses offres "quadruple-play" (télévision, internet, téléphonie fixe et mobile). "Nous pouvons enfin donner corps à la vision que nous avions, à savoir de pouvoir offrir des contenus premium sur de multiples supports, qu'il s'agisse des smartphones, tablettes, télévisions ou écrans d'ordinateurs", a déclaré le directeur général d'ATT, Randall Stephenson, lors d'une conférence téléphonique après l'annonce de l'OPA amicale.

Bonne affaire pour Warren Buffet

Pour DirecTV, c'est le quatrième changement de propriétaire en 20 ans. Depuis 1994, le groupe a appartenu, successivement, à General Electric, Rupert Murdoch, Liberty Media et enfin à Berkshire Hathaway, la société d'investissement de Warren Buffet.

Le célèbre milliardaire américain réalise ainsi une belle affaire avec cette OPA. L'action de DirecTV, dopée par les spéculations de rachat, a connu une hausse de 25 % depuis le début de l'année.

Reste que l'intérêt industriel de cette opération ne fait pas l'unanimité. AT&T et DirecTV ont beau souligner la complémentarité de leurs activités, les analystes sont loin d'être convaincus qu'un pari sur la télévision par satellite soit un bon investissement pour le futur. Aux États-Unis, les abonnements sont, en effet, en phase de ralentissement alors que la télévision par internet connaît, quant à elle, une forte progression.

Avec Reuters

Première publication : 19/05/2014

COMMENTAIRE(S)