Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

UE : les populistes s'enracinent

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Brexit : bras de fer entre le gouvernement et la Haute Cour

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Présidentielle-2017 : Macron fait cavalier seul

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : le président sortant Yahya Jammeh reconnaît sa défaite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 20/05/2014

"L'Europe, camisole de force"

© France 24

Presse française, mardi 20 mai 2014. Au menu de cette revue de presse, les doutes sur l'idéal européen, en proie à la poussée des extrêmes, de droite comme de gauche.

 

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, les européennes et la tentative des partis de faire connaître leurs propositions.
 
À cinq jours du scrutin, les grandes formations et les autres essaient de mettre en avant les sujets qui, selon elles, préoccupent le plus les citoyens : euro, emploi, immigration. "Le Figaro" revient sur "ce que proposent les grands partis pour l’Europe", et estime que "si l’Union concentre les craintes et les espoirs déçus, si elle fait office de bouc, c’est bien parce que l’idéal qu’elle représente n’a pas su se concrétiser dans un projet clair, cohérent et compréhensible".
 
Peut-elle enfin séduire les citoyens européens, cette "Europe à l’école allemande", évoquée par "Libération", qui affirme que Berlin s’est imposé comme "le principal moteur de l’Union" grâce à ses résultats économiques, mais aussi à l’engagement de ses députés au Parlement et à l’affaiblissement de la France? Pour "Libé", "si Paris et le reste de l’Union veulent une Europe différente, ce sera avec Merkel. Pas contre elle".
 
L’Union européenne se serait surtout transformée en "forteresse", d’après "L'Humanité". Le journal dénonce une Europe "ouverte aux capitaux", mais "impitoyable" envers les immigrés. "Près de vingt-cinq ans après la chute du mur de Berlin, les frontières se bardent de barbelés", et les idéaux se brisent sur "le mur de la finance".
 
"Idéal", le mot est à la fois partout et nulle part ce matin - un phénomène qui explique sans doute les résultats de ce sondage publié par "Le Monde", d’après lequel seuls 39 % des Français estimeraient aujourd’hui que l’UE est "une bonne chose".
 
Plus que cinq jours pour éviter la déroute : Manuel Valls va consacrer les prochaines heures à la campagne. D’après le site du "Figaro", il doit notamment se rendre demain en Espagne, à Barcelone, pour un meeting avec le candidat de la gauche européenne pour la présidence de la Commission, l’allemand Martin Schulz. 
 
L’Espagne, où se présente l’informaticien franco-italien Hervé Falciani, rapporte "Libération". Cet ancien employé franco-italien de HSBC Genève a proposé à la justice une masse de listings informatiques concernant des milliers d’évadés fiscaux en Suisse. Il a été accueilli en Espagne à bras ouverts et il est devenu tête de liste du mouvement des Indignés.
 
Les sondages prédisent également de bons scores à la gauche de la gauche. En Grèce, le parti Syriza, est donné en tête pour ces européennes, d’après "Libération".
 
Partout en Europe, le vote sanction contre la politique d’austérité européenne, semble en passe de l’emporter. Le symptôme d’un malaise européen qu’exprime avec beaucoup de force João Ricardo Pedro dans une tribune publiée par "Libération" : l’écrivain portugais dénonce une Europe qui "s’est transformée en une sorte de camisole de force dont il est impossible de s’échapper et sans laquelle il est impossible de vivre".
  
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

05/12/2016 Revue de presse française

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 5 décembre, la démission de Matteo Renzi, après le rejet de sa réforme constitutionnelle, l’élection d’un écologiste à la...

En savoir plus

05/12/2016 Revue de presse internationale

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 5 décembre, la démission de Matteo Renzi, après le rejet de sa réforme constitutionnelle, l’élection de l’écologiste Alexander...

En savoir plus

02/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Moi, pas candidat"

La presse française titre ce vendredi presque à l’unisson sur le renoncement de François Hollande à se présenter à la prochaine présidentielle… Une annonce qui sonne comme un...

En savoir plus

02/12/2016 REVUE-DE-PRESSE

"Au revoir"

Dans cette revue de presse internationale, coup de projecteur sur les réactions et les analyses au lendemain de l'annonce de François Hollande de ne pas se présenter à la...

En savoir plus

01/12/2016 Revue de presse française

"L'échec sinistre des Occidentaux à Alep"

Au menu de cette revue de presse internationale, jeudi 1er décembre, la situation tragique des civils à Alep-Est, le retour des tensions entre la France et le Rwanda, et la...

En savoir plus