Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

FRANCE

En images : les joyaux du Lutetia aux enchères

© Le Lutetia (Crédit : Joseph Bamat)

Texte par Joseph BAMAT

Dernière modification : 20/05/2014

Avant les travaux de rénovation prévus pour trois ans, l'hôtel de luxe le Lutetia situé dans le 6e arrondissement de Paris, met aux enchères l'ensemble de son mobilier jusqu'au 25 mai. Pour le plus grand plaisir des collectionneurs.

Les marchands d'art vont se régaler : des canapés de style Art déco, en velours pourpre (300 à 500 euros par lot), des ménagères (jusqu’à 600 euros l’ensemble de couverts) ou même un authentique costume de groom (100 à 150 euros)...  Le Lutetia doit vendre d'ici au dimanche 25 mai l'ensemble de ses meubles, ses pièces de design, mais aussi des sculptures et des tableaux réalisés pour le palace par les grands artistes qui y ont séjourné, en échange de leur hébergement. La journée du samedi 24 mai devrait constituer un temps fort avec la vente de quelque 8 000 bouteilles de vins et spiritueux, dont des Petrus et des Romanée-Conti.

À la maison de ventes Pierre Bergé et Associés, chargée des enchères, on compte aussi sur "l'effet palace" pour attirer les acheteurs. Car le Lutetia, construit en 1910, est chargé d'histoire. Situé entre Saint-Germain-des-Prés et Montparnasse, l'hôtel a abrité les services de renseignement allemands sous l'Occupation. À la Libération, il a accueilli les déportés à leur retour des camps.

Le montant total de la vente est estimé entre 1,5 et 2 millions d'euros. Propriété du groupe israélien Alrov, l'hôtel doit ensuite connaître une vaste rénovation de trois ans. 

 

Première publication : 20/05/2014

COMMENTAIRE(S)