Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Pakistan : des frappes aériennes tuent 60 insurgés dans les zones tribales

© AFP | Un soldat pakistanais dans le Waziristan du Nord

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/05/2014

Quelque 60 insurgés présumés ont été tué par des frappes de l'armée pakistanaise dans la région tribale du Waziristan du Nord, près de la frontière afghane. Cette zone est considéré comme un repaire des Taliban afghans et pakistanais.

L'armée pakistanaise a annoncé mercredi 21 mai avoir tué 60 insurgés islamistes présumés, lors de frappes menées dans les zones tribales du Waziristan du Nord, dans le nord-ouest du Pakistan, près de la frontière afghane.

"Des bastions insurgés ont été visés tôt ce matin dans le Waziristan du Nord par des frappes aériennes de précision", a indiqué un haut responsable sécuritaire à l'AFP.

Des sources locales ont également fait état de victimes civiles dans ces bombardements, survenus notamment près de Miranshah, la capitale régionale.

Selon ces responsables, les Taliban visés étaient impliqués notamment dans une explosion dans un camp de déplacés à Peshawar, dans des attentats dans les zones tribales de Mohmand et Bajaur, ainsi que dans des attaques contre des convois des forces de sécurité dans le Waziristan du Nord.

Le Waziristan du Nord, un repaire des Taliban afghan et pakistanais

Cette zone tribale semi-autonome, souvent bombardée par des drones américains au cours de la dernière décennie, est considérée comme un repaire des Taliban, pakistanais et afghans, et d'autres groupes liés à Al-Qaïda.

Les Taliban pakistanais du TTP, en lutte depuis 2007 contre le pouvoir à Islamabad, avaient mis fin le mois dernier à un cessez-le-feu de cinq semaines, censé donner un nouveau souffle au processus de paix avec le gouvernement.

Des désaccords sont  toutefois apparus entre le Premier ministre Nawaz Sharif et la puissante hiérarchie militaire pakistanaise sur la manière de traiter la question de l'insurrection islamiste.

Depuis son arrivée au pouvoir il y a un an, le chef du gouvernement tente sans succès d'engager des négociations avecles rebelles. Les chefs militaires sont eux favorables à uneoffensive de grande ampleur contre les activistes. Mais malgré la stratégie du dialogue souhaitée par Nawaz Sharif, les militaires poursuivent les raids aériens contre les positions des insurgés qui utilisent des dizaines d'habitationscomme des caches dans la région.

De leur côté, s'ils ont repris les armes, les rebelles islamistes n'ont toutefois pas officiellement abandonné le dialogue, mais laissent toutefois les observateurs sceptiques.

Au cours des dernières semaines, des affrontements entre deux factions rivales du TTP ont fait plus de 90 morts dans les zones tribales et sapé la fragile unité de la rébellion islamiste. Des sources rebelles ont confirmé cette semaine à l'AFP que le chef actuel du TTP, le mollah Fazlullah, avait mandaté son bras droit afin d'arbitrer ce différend qui paralyse pour l'heure le dialogue.

 
Avec AFP

Première publication : 21/05/2014

  • PAKISTAN

    Un tribunal d'Islamabad visé par un attentat suicide

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    L’armée pakistanaise bombarde les Taliban

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Le mollah Fazlullah désigné nouveau chef des Taliban pakistanais

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)