Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'acteur caméléon Guillaume Gallienne fait ses débuts à l'opéra

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, Trump, et Oliver Stone"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Facebook Messenger parie sur le "service à la clientèle instantané"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oubliés les brocards phallocrates !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Harry Potter a 20 ans ! Ses lecteurs sont toujours de grands enfants

En savoir plus

LE DÉBAT

Ukraine : renégocier les accords de Minsk ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Ukraine : renégocier les accords de Minsk ? (partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Axel Bauer : trente ans de carrière en un best of

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 23/05/2014

11-Septembre : les musulmans américains se sentent toujours stigmatisés

© FRANCE 24

Alors que le musée du 11-Septembre a ouvert ses portes le 21 mai à New York, treize ans après l'attaque terroriste, des musulmans américains se sentent encore stigmatisés dans leur propre pays.

Treize ans après les attentats contre le World Trade Center, en 2001, le musée du 11-Septembre a ouvert ses portes au public, le 21 mai à New York. Inauguré la semaine dernière par Barack Obama, le bâtiment est construit sur l'emplacement des anciennes tours jumelles et se veut un lieu de mémoire pour les 2 983 personnes tuées dans l’attaque terroriste. Des victimes parmi lesquelles figurent de nombreux musulmans.

Pourtant, treize ans après, certains de leurs proches se considèrent comme les oubliés du 11-Septembre. Ils sont mis de côté, voire même suspectés, du simple fait que leur confession est la même que celle dont se revendiquaient les terroristes.

Talat Hamdani vit dans une petite rue calme du Queens. C'est là qu'elle a élevé son fils Salman, victime des attentats du 11-Septembre. Il avait 23 ans. Elle se souvient : "La première tour s'était écroulée et tout le monde criait : 'Oh mon dieu, la seconde tour est en train de s'écrouler !' Et je me suis retrouvée en train de pleurer; et je me suis dit : 'Mais pourquoi est-ce que je pleure ? Je n'ai personne là-bas !' Mais c'est là qu'ils ont retrouvé ses restes, au pied de la tour nord..."

Stagiaire au sein de la police new-yorkaise, Salman n'était pas de service ce jour là, mais il s'est précipité vers les tours en feu pour participer aux secours. Sa mère ne l'apprendra que quelques mois plus tard. Au moment même où elle découvrait que son fils était soupçonné du pire pour la seule raison qu'il était d'origine pakistanaise et musulman. "La Une du 'New York Post' était : 'Disparu ou caché ?' (…). Ils ont fait une enquête complète sur lui et bien sûr il n'y avait rien à trouver, comme avec tous les musulmans américains", raconte-t-elle.

Salman Hamdani a été réhabilité en 2002, puis enterré avec les honneurs de la police de New York. Cette mésaventure a poussé Talat à militer en faveur de la lutte contre les discriminations dont ont fait l’objet les musulmans depuis le 11-Septembre. La semaine dernière, elle s'est jointe à un groupe de responsables religieux et associatifs pour dénoncer une vidéo présentée dans l’enceinte du nouveau musée du 11-Septembre qui, selon eux, ne souligne pas suffisamment la différence entre l'immense majorité des musulmans et les islamistes extrémistes.

En signe de protestation, Talat ne s'est pas rendue à l'invitation faite aux familles de victimes. Ce musée, dit-elle, ne fait pas assez pour présenter le visage de l'islam qu'elle connait, celui de la paix. Au milieu des souvenirs émouvants célébrant les victimes, elle aurait souhaité un rappel que les musulmans n'étaient pas seulement du côté des assaillants.

Le site Internet du National September 11 Memorial & Museum

Par Jessica LE MASURIER , Emmanuel SAINT-MARTIN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/06/2017 EUROPE

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

La Russie vit en ce moment au rythme de la Coupe des confédérations de football. Le tournoi réunit huit équipes dans quatre villes russes, une petite répétition avant le Mondial...

En savoir plus

26/06/2017 Amériques

Face à Trump, la gauche américaine se mobilise

La gauche américaine est mobilisée comme elle l'a rarement été. Les militants démocrates ont décidé d'investir le terrain pour, selon eux, faire prendre conscience aux électeurs...

En savoir plus

23/06/2017 France

Réchauffement climatique : un danger pour le vin français

Le réchauffement climatique a un impact très concret sur le vin français. Les degrés en plus donnant un raisin plus sucré, qui à son tour produit du vin plus alcoolisé,...

En savoir plus

22/06/2017 Afrique

Soudan du Sud : la guerre civile vue de l'intérieur

Depuis près de trois ans, le Soudan du Sud est touché par une guerre civile. Face aux violences et au manque de nourriture, beaucoup de Sud-Soudanais ont décidé de fuir. Près de...

En savoir plus

21/06/2017 Qatar

Crise diplomatique dans le Golfe : les raisons de la colère

Depuis le 5 juin, l'Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar, allié de l’Iran et accusé de "soutenir le...

En savoir plus