Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Soudan du Sud : Les ravages psychologiques de la guerre

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Blocus pour Theo" : le jeu du Front National ?

En savoir plus

FOCUS

Salon de l'armement à Abu Dhabi : les dépenses militaires n'ont jamais été aussi élevées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Lion", une incroyable histoire vraie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ould Abdel Aziz : "En six heures, j’ai convaincu Jammeh de quitter le pouvoir"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Vive les pizzas à l'ananas !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Le bénéfice net de PSA a quasi doublé en 2016

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bayrou, Macron, l'empire du milieu"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vidéos de violences dans le Kasaï : la RDC ouvre une enquête

En savoir plus

FOCUS

Un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays, suivi du décryptage de notre invité. Du lundi au vendredi, à 14h15.

Dernière modification : 23/05/2014

11-Septembre : les musulmans américains se sentent toujours stigmatisés

© FRANCE 24

Alors que le musée du 11-Septembre a ouvert ses portes le 21 mai à New York, treize ans après l'attaque terroriste, des musulmans américains se sentent encore stigmatisés dans leur propre pays.

Treize ans après les attentats contre le World Trade Center, en 2001, le musée du 11-Septembre a ouvert ses portes au public, le 21 mai à New York. Inauguré la semaine dernière par Barack Obama, le bâtiment est construit sur l'emplacement des anciennes tours jumelles et se veut un lieu de mémoire pour les 2 983 personnes tuées dans l’attaque terroriste. Des victimes parmi lesquelles figurent de nombreux musulmans.

Pourtant, treize ans après, certains de leurs proches se considèrent comme les oubliés du 11-Septembre. Ils sont mis de côté, voire même suspectés, du simple fait que leur confession est la même que celle dont se revendiquaient les terroristes.

Talat Hamdani vit dans une petite rue calme du Queens. C'est là qu'elle a élevé son fils Salman, victime des attentats du 11-Septembre. Il avait 23 ans. Elle se souvient : "La première tour s'était écroulée et tout le monde criait : 'Oh mon dieu, la seconde tour est en train de s'écrouler !' Et je me suis retrouvée en train de pleurer; et je me suis dit : 'Mais pourquoi est-ce que je pleure ? Je n'ai personne là-bas !' Mais c'est là qu'ils ont retrouvé ses restes, au pied de la tour nord..."

Stagiaire au sein de la police new-yorkaise, Salman n'était pas de service ce jour là, mais il s'est précipité vers les tours en feu pour participer aux secours. Sa mère ne l'apprendra que quelques mois plus tard. Au moment même où elle découvrait que son fils était soupçonné du pire pour la seule raison qu'il était d'origine pakistanaise et musulman. "La Une du 'New York Post' était : 'Disparu ou caché ?' (…). Ils ont fait une enquête complète sur lui et bien sûr il n'y avait rien à trouver, comme avec tous les musulmans américains", raconte-t-elle.

Salman Hamdani a été réhabilité en 2002, puis enterré avec les honneurs de la police de New York. Cette mésaventure a poussé Talat à militer en faveur de la lutte contre les discriminations dont ont fait l’objet les musulmans depuis le 11-Septembre. La semaine dernière, elle s'est jointe à un groupe de responsables religieux et associatifs pour dénoncer une vidéo présentée dans l’enceinte du nouveau musée du 11-Septembre qui, selon eux, ne souligne pas suffisamment la différence entre l'immense majorité des musulmans et les islamistes extrémistes.

En signe de protestation, Talat ne s'est pas rendue à l'invitation faite aux familles de victimes. Ce musée, dit-elle, ne fait pas assez pour présenter le visage de l'islam qu'elle connait, celui de la paix. Au milieu des souvenirs émouvants célébrant les victimes, elle aurait souhaité un rappel que les musulmans n'étaient pas seulement du côté des assaillants.

Le site Internet du National September 11 Memorial & Museum

Par Jessica LE MASURIER , Emmanuel SAINT-MARTIN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/02/2017 Émirats arabes unis

Salon de l'armement à Abu Dhabi : les dépenses militaires n'ont jamais été aussi élevées

Le salon de l'armement IDEX, le plus important du Moyen-Orient, se tient actuellement à Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis. Depuis plusieurs jours, les grandes entreprises du...

En savoir plus

22/02/2017 Cameroun

#BringBackOurInternet : la bataille numérique au Cameroun anglophone

Depuis le 17 janvier, les zones anglophones du Cameroun sont privées d'Internet. C'est dans ces régions que des mouvements de contestation – notamment une grève des enseignants –...

En savoir plus

21/02/2017 Libye

Crise migratoire en Europe : la formation des garde-côtes libyens est-elle suffisante?

Depuis plusieurs mois, l'Union européenne tente de fermer la route de la Méditerranée centrale empruntée par des dizaines de milliers de migrants et de candidats à l'asile. Pour...

En savoir plus

20/02/2017 États-Unis

Dakota du Nord : les Amérindiens demandent le gel du chantier de l'oléoduc

Aux États-Unis, dans le Dakota du Nord, les membres de la tribu indienne de Standing Rock tiennent tête aux multinationales du pétrole et aux forces de l'ordre depuis plusieurs...

En savoir plus

17/02/2017 guerre

Colombie : les liaisons douteuses de l'ex-président Alvaro Uribe

Personnage clé de la politique colombienne, Alvaro Uribe en est aussi l'un des plus controversés. Ex-président devenu sénateur, il pèse actuellement de tout son poids pour faire...

En savoir plus