Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"En Espagne, l'article 155 pour sauver les Catalans"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la "flat tax" sur les revenus du capital adoptée à l'Assemblée

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Centrales nucléaires : opérations démantèlement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France : la mobilisation contre la réforme du travail s'essouffle

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Togo : nouveaux affrontements entre opposants et policiers

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Catalogne : la procédure de divorce enclenchée ? (partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Interview d'Emmanuel Macron : les "riches" et la théorie des "premiers de cordée"

En savoir plus

FOCUS

Zhongguancun : un quartier de Pékin révélateur de l'action de Xi Jinping

En savoir plus

Afrique

Présidentielle égyptienne : campagne discrète pour le grand favori al-Sissi

© AFP

Texte par Anne CEFFREY

Dernière modification : 24/05/2014

L'ancien ministre égyptien de la Défense Abdel Fattah al-Sissi est donné grand favori aux élections présidentielles qui se tiendront le 26 mai en Égypte. Un personnage discret mais omniprésent.

À trois jours des élections présidentielles égyptiennes, le favori Abdel Fattah al-Sissi reste serein face à son adversaire Hamdine Sabahi. Avec une campagne très discrète et aucune apparition publique, l'ex-chef de l'armée a choisi de se reposer sur sa grande popularité, acquise en destituant l’ancien président Mohamed Morsi le 3 juillet 2013 et en évinçant les Frères musulmans.

Âgé de 59 ans, Abdel Fattah al-Sissi a grandi à Gamaleya, un des plus vieux quartiers du Caire. Le père de l'ancien chef de l'armée tenait une boutique dans le bazar de Khan El Khalili. Lors de son service militaire, l’enfant du quartier revenait toujours pendant les vacances. Mais pas de football, de filles ou de cinéma pour le jeune homme. "Il s’est toujours distingué par son sérieux et était loin des préoccupations des jeunes de son âge", assure Ali Hosan, ami d’enfance du maréchal.  "On ne le voyait pas jouer dans la rue", confirme Ahmed, le cousin du candidat à l'élection présidentielle.

Dans le quartier, le visage d’al-Sissi est partout. Les habitants, tous supporters de l'ex-chef de l'armée, ont improvisé un bureau de campagne constitué d’amis et d’anciens voisins. Considéré comme le "sauveur de la nation" depuis qu’il a évincé les Frères Musulmans, al-Sissi a tout de même quelques détracteurs qui lui reprochent la répression de l’opposition. Une critique que regrette son cousin Ahmed : "Je n'aime pas que les gens le jugent avant même de le connaître. Attendez et vous verrez si c'est un meurtrier comme ils disent…. Le problème, c'est que j'entends ça de la part d'Égyptiens et ça me rend très triste."

Un sondage paru début mai donne Abdel Fattah al-Sissi grand gagnant de la présidentielle avec 72% d’intentions de vote.

Première publication : 24/05/2014

  • ÉGYPTE

    La campagne présidentielle égyptienne s'ouvre sur fond de violences

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE ÉGYPTIENNE

    Égypte : Hamdine Sabahi, vrai challengeur ou faire-valoir d'Al-Sissi ?

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Sissi : "En toute humilité, je me présente à la présidentielle égyptienne"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)