Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 26/05/2014

La Toile applaudit la libération de six jeunes Iraniens

Au sommaire de cette édition : la Toile salue la libération de six jeunes Iraniens ; aux États-Unis, une campagne islamophobe provoque la polémique ; et Roger Federer propose aux internautes de vivre un de ses entraînements de l'intérieur.

LA TOILE APPLAUDIT LA LIBÉRATION DE SIX JEUNES IRANIENS

C’est avec une joie non dissimulée que les internautes du monde entier ont accueilli la nouvelle de la libération sous caution de six Iraniens arrêtés, mardi, pour avoir posté en ligne quelques jours plus tôt cette vidéo les montrant en train de danser sur le tube "Happy" de Pharrell Williams. Des utilisateurs du web qui dès l’annonce de leur incarcération s’étaient très largement mobilisés sur les réseaux sociaux pour que les jeunes gens soient relâchés au plus vite.

Ils sont en effet nombreux à avoir fait usage des mots-clés #freehappyiranians sur Twitter pour interpeller les autorités iraniennes à ce sujet et les appeler à libérer les six détenus. Une campagne en ligne initiée par Kambiz Hosseini, un écrivain iranien vivant à New York, qui a rapidement trouvé un important écho sur la Toile où des milliers d’internautes à commencer par Pharrell Williams en personne ont repris le fameux hashtag pour apporter leur soutien aux jeunes arrêtés.

Une forte mobilisation qu’a d’ailleurs saluée Reihane Taravati, une des jeunes femmes ayant participé à la vidéo controversée. Dans un message publié sur Instagram, elle remercie ainsi tous ceux qui ont fait pression sur Téhéran pour obtenir sa libération et celle de ses compagnons.

Mais si une partie de la Toile se félicite d’avoir joué un rôle dans cette affaire, c’est avant tout parce que les six jeunes ont présenté leurs excuses publiques qu’ils ont fini par être relâchés. C’est du moins ce qu’avance l’ONG "Iran Human Rights" qui affirme dans un communiqué que les détenus ont été forcés à exprimer leurs regrets pour leur participation à la vidéo sur les antennes de la télévision d’État avant d’être remis en liberté.

USA : UNE CAMPAGNE ISLAMOPHOBE PROVOQUE LA POLÉMIQUE

"La haine islamique des juifs : c'est écrit dans le Coran". Voilà ce qu'on peut lire depuis le début de la semaine sur des affiches placardées sur une vingtaine de bus de Washington, aux États-Unis. Une campagne accompagnée d’une photographie de 1941 représentant Hitler aux côtés d’un haut dignitaire musulman destinée à réclamer le blocage de l'aide américaine aux pays islamiques. Une initiative qui suscite de très vives réactions en ligne.

En effet, beaucoup d’internautes ont rapidement manifesté leur indignation sur Twitter face à cette campagne menée par l'AFDI, une association américaine d’extrême droite. Des utilisateurs des réseaux sociaux qui s'en prennent aux responsables de l'organisation, et plus particulièrement à sa co-fondatrice, Pamela Geller, connue pour ses positions anti-Islam. Habituée des polémiques de ce type, elle explique d’ailleurs sur son blog avoir reçu des centaines d'emails d'insultes.

Et pour justifier cette campagne, la blogueuse conservatrice a tenu à rappeler sur le site de son association qu'il s'agissait simplement d'une réponse à une opération menée le mois dernier à Washington. L'AMP, l'association des musulmans américains pour la Palestine, avait ainsi exposé sur les bus de la ville des slogans appelant à arrêter les aides financières adressées à Israël, ce qui avait fortement déplu à l'AFDI.

Des initiatives ciblant ouvertement des communautés religieuses qui sont loin d’être isolées aux Etats-Unis. En 2012 déjà, des affiches islamophobes avaient fait leur apparition dans les transports en commun new-yorkais. Des opérations qui malgré les réactions controversées qu’elles provoquent sont impossibles à arrêter puisqu’elles entrent dans le cadre de la liberté d’expression protégée par la Constitution.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

#SNCF est le hashtag du moment sur les réseaux sociaux français. Les internautes multiplient en effet les messages pour se moquer de l’incroyable bourde commise par la société nationale des chemins de fer qui vient d’acquérir des trains flambant neufs trop larges pour entrer dans quelque 1 300 gares du pays. Des utilisateurs du web qui s’amusent notamment à détourner des photos pour illustrer les mésaventures que peuvent rencontrer au quotidien les ingénieurs de la SNCF. Des créations loufoques destinées à démontrer que les équipes du transporteur ferroviaire français n’ont vraiment pas le compas dans l’œil.

INFOGRAPHIE DU JOUR

Films après films, les oreilles du costume de Batman rétrécissent ! C’est ce que révèle cette infographie publiée sur le site ampp3d créé par le tabloïd britannique Daily Mirror. Un document qui montre que les oreilles de l’armure portée à l’écran par Val Kilmer en 1995 mesuraient 3 centimètres 36 contre 2 centimètres 54 pour celles du costume de Christian Bale qui a incarné l’homme chauve-souris à 3 reprises entre 2005 et 2012. Des oreilles dont la taille devraient encore diminuer pour devenir presque invisibles dans les prochaines aventures de Batman prévues pour 2016.

LAL, LE CHIEN STAR D’INSTAGRAM

Des photos très travaillées et particulièrement esthétiques mettant en scène son chien Lal… c’est ce que pourront découvrir les internautes sur le compte Instagram "ma_hovina" créé par Samuel Jurcic. Des clichés à la fois amusants et attendrissants pour lesquels l’animal prend la pose à la manière d’un véritable professionnel et qui ont déjà séduit plus de 22 000 utilisateurs du réseau social.

VIDÉO DU JOUR 

Se glisser dans la peau du champion de tennis, Roger Federer, le temps d’un échange de balles avec Stefan Edberg… c’est l’expérience que pourront vivre les amateurs de sport à travers cette vidéo disponible sur YouTube. Un clip pour lequel l’ancien numéro 1 mondial portait des Google glass, les lunettes connectées du géant du web, et qui devrait ravir tous les passionnés de la petite balle jaune.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

24/07/2014 Réseaux sociaux

Gaza : Tsahal et le Hamas s'affrontent aussi en ligne

Au sommaire de cette édition : le conflit à Gaza entre le Hamas et l’armée israélienne se déroule aussi en ligne ; aux Etats-Unis, la pratique du « coal rolling » prend de...

En savoir plus

23/07/2014 Réseaux sociaux

Des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix

Au sommaire de cette édition : des internautes juifs et arabes se mobilisent pour la paix à Gaza ; une vidéo d’un enfant libanais frappant un jeune syrien choque la Toile ; et un...

En savoir plus

22/07/2014 Réseaux sociaux

Crash du vol MH17 : attention aux arnaques en ligne

Au sommaire de cette édition : des escrocs en ligne cherchent à tirer profit du crash du vol MH17 ; une partie du web australien dénonce la suppression de la taxe carbone ; et...

En savoir plus

21/07/2014 Réseaux sociaux

La Toile salue la mémoire des victimes du vol MH17

Au sommaire de cette édition : la Toile rend hommage aux victimes du vol MH17 abattu en Ukraine ; un opérateur Internet américain subit les foudres du web ; et une vidéo résume...

En savoir plus

19/07/2014 Réseaux sociaux

La bataille fait rage entre YouTube et les labels indépendants

Adèle, Shaka Ponk, Artic Monkeys... Des artistes que vous ne trouverez peut-être plus sur YouTube. Leurs producteurs n'acceptent pas le nouveau contrat de rémunération proposé...

En savoir plus