Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Moriarty, l'alchimie gagnante

En savoir plus

FOCUS

Iran - Oman : avec les contrebandiers du détroit d'Ormuz

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

François Hollande maintient le cap malgré la claque électorale

En savoir plus

DÉBAT

Départementales en France : la droite gagne, la gauche encaisse, le FN trébuche (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Départementales en France : la droite gagne, la gauche encaisse, le FN trébuche (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Grèce : Tsipras veut "un compromis honnête" avec les créanciers

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Jackson Pollock et le Moyen-Orient "

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Départementales : un humour déplacé ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quelle gauche ?"

En savoir plus

SPORT

Roland-Garros : Rafael Nadal devra s’employer pour conserver son titre

© Pierre René-Worms / Le tableau masculin de Roland-Garros 2014

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 23/05/2014

L’Espagnol Rafael Nadal, octuple vainqueur de Roland-Garros, revient sur la terre de ses exploits pour conquérir une neuvième couronne. Pour y parvenir, le Majorquin devra se défaire d’une partie de tableau compliquée.

De notre envoyé spécial à Roland-Garros.

Bis repetita placent ! Les choses répétées plaisent ! Et ce n’est pas Rafael Nadal qui s’en plaindra. L’Espagnol, octuple vainqueur du Grand Chelem parisien, est de retour dans la capitale française pour inscrire une neuvième fois son nom sur la coupe des Mousquetaires.

"Ce ne sera jamais une routine de revenir ici. Il y a beaucoup d’émotions à jouer à Roland-Garros. C’est l’endroit le plus important de ma carrière et c’est une chance d’être encore là aujourd’hui. Je suis content de revenir dans un endroit qui m’a tant donné", a expliqué le numéro 1 mondial devant la presse.

L’an dernier, le Majorquin était arrivé à Paris en pleine confiance après avoir remporté successivement les tournois de Barcelone, Madrid et Rome. Un triptyque parfait qu’il n’a pu reproduire cette saison. Nadal a en effet trébuché en quarts de finale à Barcelone avant de remporter le tournoi de Madrid après l’abandon de Kei Nishikori et de perdre à Rome en finale face à Novak Djokovic.

"Je m’améliore petit à petit. À Rome c’était difficile physiquement, mais j’ai joué de mieux en mieux tout au long du tournoi. Au final, je suis content de mes tournois de Rome et Madrid, mais pas de Monte-Carlo, ni Barcelone."

Le tirage au sort a placé Nadal dans une partie de tableau plutôt délicate avec une opposition potentielle face à Nicolas Almagro (tombeur de Nadal à Barcelone) en huitièmes de finale, avant de retrouver son compatriote David Ferrer (tombeur de Nadal à Monte-Carlo) en quarts de finale, puis éventuellement Stanislas Wawrinka en demi-finale (tombeur de Nadal à l’Open d’Australie).

"Je vais beaucoup m’entraîner ces prochains jours pour être prêt pour mon premier match (face à Robby Ginepri, NDLR). Ma dynamique est positive et c’est toujours important pour la confiance. Maintenant, j’espère que je vais progresser au fur et à mesure de la compétition."

Tableau ouvert pour Federer

Novak Djokovic (numéro 2 mondial) et Roger Federer (numéro 4) se retrouvent dans l’autre partie de tableau. Ils ont donc la possibilité de s’affronter en demi-finales. Le Serbe, qui débutera face au Portugais Joao Sousa, va croiser la route de plusieurs joueurs français. Il pourrait ainsi retrouver Jérémy Chardy, récent quart de finaliste à Rome, au deuxième tour, puis Jo-Wilfried Tsonga (tête de série numéro 13) en huitièmes de finale. Novak Djokovic pourrait ensuite retrouver en quarts de finale le Canadien Milos Raonic (n°8), demi-finaliste à Rome, ou le Japonais Kei Nishikori (n°9).

De son côté, Roger Federer a hérité a priori du tirage le plus clément. Il commencera face au Slovaque Lukas Lacko et ne devrait avoir aucun souci avant un huitième de finale potentiel face au Letton Ernests Gulbis (n°18) ou au Russe Mikhail Youzhny (n°15). Le Tchèque Tomas Berdych (n°6) lui est promis en quart.

Première publication : 23/05/2014

  • TENNIS

    Roland Garros : des petites balles jaunes très rentables

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)