Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Doutes sur l'identité du second bourreau de Daesh

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Franck Baudino, médecin et PDG de Health 4 Development (H4D)

En savoir plus

POLITIQUE

"L’islam n’est pas organisé en France"

En savoir plus

POLITIQUE

Affaire Fillon - Jouyet : "dommage" que les Français ne puissent pas entendre les enregistrements

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : les revendications des militaires entendues par le pouvoir

En savoir plus

FOCUS

En Iran, un éventuel accord sur le nucléaire divise la population

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Pierre Cardin, 92 ans, éternel créateur du futur

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abdou Diouf salue la transition démocratique au Burkina Faso

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : l'offensive d'Obama face à l'immigration

En savoir plus

Economie

Roland Garros : des petites balles jaunes très rentables

© AFP

Vidéo par Patrick HERMANSEN , Karina CHABOUR

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/05/2014

En attendant le tirage au sort de Roland Garros, vendredi, les affaires vont bon train. Rendez-vous mondain et sportif de haut niveau, le tournoi phare du tennis sur terre battue est aussi une entreprise très rentable.

Roland Garros, temple du tennis mondial sur terre battue... et champion des bonnes affaires pour les organisateurs. Les places peuvent coûter jusqu'à 175 euros et le tournoi accueille 460 000 spectateurs.

De quoi aiguiser l'appétit des annonceurs et partenaires : une vingtaine d'entreprise sont prêtes à mettre deux millions d'euros sur la table pour profiter de la caisse de résonnance  de ce tournoi. En tout, rien que la vente de produits dérivés rapporte 7,6 millions d'euros.

"Notre marque est visible plus de 30 minutes par heure de retransmission, ce qui est énorme. Cela représente plus de cinq millions de spots télé pour BNP Paribas", explique à FRANCE 24 Sébastien Guyader, responsable Partenariat Tennis pour la banque française.

62 millions d'euros

Mais ce sont les télévisions qui profitent le plus de la folie du ballon rouge qui envahit Paris entre le 25 mai et le 8 juin. Avec trois milliards de téléspectateurs dans le monde, les droits médias génèrent plus de 62 millions d'euros... dont près du tiers à la charge de France Télévisions. Avec, à termes, un bon retour sur investissement. "Au tennis, vous pouvez faire de la publicité à chaque changement de côté... à la fin ça commence à compter", explique Daniel Bilalian, directeur des sports à France Télévisions. 

Au final, le tournoi parisien affiche un chiffre d'affaires de plus de 175 millions d'euros. Roland Garros fait, donc mieux que l'Open d'Australie mais moins que Wimbledon, ou l'US Open.

Première publication : 23/05/2014

  • TENNIS

    Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • TENNIS

    Open d’Australie : Rafael Nadal trop fort pour Roger Federer

    En savoir plus

  • COUPE DAVIS

    La République tchèque conserve la Coupe Davis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)