Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

EUROPE

Trois morts dans une fusillade au Musée juif de Bruxelles, un suspect interpellé

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/05/2014

Une fusillade a éclaté samedi dans le centre-ville de Bruxelles, à l'intérieur du Musée juif de Belgique. Trois personnes, deux femmes et un homme, ont été tuées, une autre est grièvement blessée. Un suspect a été interpellé.

Deux femmes et un homme ont été tués, samedi 24 mai, lors d'une fusillade dans le Musée juif de Bruxelles. Les faits se sont produits peu avant 16h dans le quartier chic du Sablon, très fréquenté par les touristes en raison notamment de la présence de nombreux antiquaires. "Un homme serait entré dans le musée, et assez rapidement aurait ouvert le feu au hasard", a déclaré la ministre de l'Intérieur belge, Joëlle Milquet, qui s'est rapidement rendue sur place.

"Le bilan est très lourd : deux femmes et un homme [ont été tués], ainsi qu'un blessé dans un état très grave", a ajouté la ministre. "On ne peut pas tirer de conclusion définitive, mais c'est une fusillade qui s'est déroulée dans un lieu qui n'est pas anodin, il y a de fortes présomptions" qu'il s'agisse d'un acte antisémite, a estimé Jöelle Milquet.

Un "suspect", qui a reconnu avoir été présent sur les lieux au moment des faits, a été "intercepté" en fin d'après-midi et était toujours entendu en début de soirée, a annoncé le parquet de Bruxelles, en précisant qu'un juge d'instruction avait été saisi de l'affaire pour "assassinat".

"J'ai appelé les secours" (témoin de la fusillade)

Tout le quartier a été bouclé et la police surveille les lieux liés à la communauté juive de la ville."Notre pays et tous les Belges, quelle que soit leur langue, leur origine ou leurs convictions, sont unis et solidaires face à cette attaque odieuse dans un lieu culturel juif", a déclaré à la presse le Premier ministre belge Elio Di Rupo, en assurant que "tout est mis en oeuvre" pour "identifier et arrêter le ou les auteurs de ce drame".

"Actes barbares"

"Il y avait une jeune femme, avec du sang sur la tête. Elle tenait encore un dépliant dans les mains, on aurait dit une touriste", a déclaré un témoin, joint par l'AFP. "Un peu plus loin à l'intérieur, il y avait un monsieur étendu. Un pompier palpait sa carotide, mais je pense qu'il était mort", a-t-il ajouté.

"C'est un acte terroriste, l'assassin est entré délibérément dans un musée juif", a déclaré le président de la Ligue belge contre l'antisémitisme (LBCA), Joël Rubinfeld. Même réaction outrée de Roger Cukierman, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). "On a vu ça avec Ilan Halimi en 2006, on l'a vu en 2012 avec Mohamed Merah à Toulouse, et à nouveau maintenant à Bruxelles. Ce sont des actes barbares commis contre des victimes civiles totalement innocentes", a-t-il souligné.

Le président français François Hollande a exprimé "sa vive émotion et condamne avec la plus grande force [cette] tuerie effroyable". 

Selon des témoins, les auteurs de l'attaque étaient deux. L'un serait resté à proximité de la voiture, garée en double file, pendant que son comparse, qui portait "un sac noir", passait à l'attaque. Ces informations n'ont pas été confirmées officiellement.

Avec AFP

Première publication : 24/05/2014

COMMENTAIRE(S)