Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

FRANCE

Deux hommes agressés à la sortie d'une synagogue de Créteil

© AFP archives - Bernard Cazeneuve

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 25/05/2014

Deux hommes "de confession israélite" ont été agressés, samedi soir, à la sortie de la synagogue de Créteil, a annoncé dimanche le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. La sécurisation des lieux de culte juif est désormais accrue en France.

Deux hommes "de confession israélite" ont été agressés, samedi soir, à la sortie de la synagogue de Créteil (Val-de-Marne), a annoncé dimanche 25 mai le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.

Selon le site internet Alyaexpress-News, les agresseurs en vélo se sont enfuis après avoir frappé deux frères, âgés de 16 et 22 ans. Il n'y avait aucune surveillance policière ou associative. Cette agression est survenue le même jour que la fusillade au Musée juif de Belgique, dans le centre de Bruxelles, qui a fait trois morts et un blessé grave.

Suite à cet acte, Bernard Cazeneuve a ordonné, dès samedi soir, la sécurisation accrue des lieux de culte juif en France. Dans un communiqué, il a par ailleurs condamné l'agression "avec une très grande sévérité" et assuré les victimes "du plein engagement des services de police pour identifier et interpeller dans les meilleurs délais les auteurs de ces actes intolérables".

"Situation inquiétante et persistante"

Le ministre a également tenu à "à réaffirmer sa détermination sans faille à combattre celles et ceux qui, par leurs actes meurtriers ou leurs paroles nauséabondes, propagent le racisme et l'antisémitisme et mettent à mal la cohésion dont notre société a plus que jamais besoin".

Au lendemain de la fusillade de Bruxelles et avant que l'agression de Créteil ne soit connue, l'Union des étudiants juifs de France (UEJF) avait appelé à un rassemblement silencieux dimanche à 18h00 devant l'ambassade de Belgique à Paris, "pour rendre hommage aux victimes et exprimer de la solidarité à leurs familles".

Le Bureau national de vigilance contre l'antisémitisme (BNVCA) a estimé dans un communiqué que "les juifs sont de nouveau en danger dans plusieurs pays de l'Union européenne", évoquant une "situation inquiétante et persistante [...] due à la stigmatisation d'Israël, de son armée, de son gouvernement, autant que des divagations anti-juives de prétendus humoristes, idéologues, extrémistes de droite et de gauche, tels que Dieudonné ou Soral".

Avec AFP et Reuters

Première publication : 25/05/2014

  • BELGIQUE

    Deux Israéliens parmi les victimes de la fusillade au Musée juif de Bruxelles

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Trois morts dans une fusillade au Musée Juif de Bruxelles, un suspect interpellé

    En savoir plus

  • BELGIQUE

    Le congrès antisémite prévu avec Dieudonné interdit en Belgique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)