Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionnée

En savoir plus

DÉBAT

Moscou sanctionnée par l'UE : Poutine peut-il plier ?

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Punition collective"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les Français de l'armée israélienne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

  • Gaza : courte trêve après un raid meurtrier sur une école de l’ONU

    En savoir plus

  • Paris évacue des ressortissants français et britanniques de Libye

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

  • Troisième mission de l'année réussie pour une Ariane 5

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

Hénin-Beaumont: des Femen venues administrer un "vaccin antifasciste"

AFP

Des membres du groupe des Femen manifestent à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) contre la venue de présidente du Front National, Marine Le Pen, qui doit voter pour les européennes, le 25 mai 2014Des membres du groupe des Femen manifestent à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) contre la venue de présidente du Front National Marine Le Pen qui doit voter pour les européennes, le 25 mai 2014

Des membres du groupe des Femen manifestent à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) contre la venue de présidente du Front National, Marine Le Pen, qui doit voter pour les européennes, le 25 mai 2014Des membres du groupe des Femen manifestent à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) contre la venue de présidente du Front National Marine Le Pen qui doit voter pour les européennes, le 25 mai 2014

Quatre membres du groupe des Femen ont manifesté dimanche à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) peu avant le vote prévu de Marine Le Pen dans cette municipalité tenue par le FN en appelant, seringues à la main, à administrer un "vaccin antifasciste", a constaté l'AFP.

Rassemblées devant l'école Jean-Jacques Rousseau où la leader du FN, tête de liste aux européennes dans la circonscription nord-ouest, devait venir voter vers 11H00, les militantes ont scandé devant la presse : "Campagne de vaccination", "Qui n'a pas fait ses vaccins?", "Le FN en quarantaine", ou encore "Qui veut se faire ausculter avant la campagne?".

On pouvait lire "vaccin antifasciste" sur le torse des Femen au corps comme d'habitude à demi dénudé, et, qui étaient, pour l'occasion, déguisées en infirmières, toques blanches sur la tête, avec une grande culotte de même couleur, ceintes d'un petit tablier avec une croix rouge, et brandissant des grosses seringues.

A un moment, elles sont rentrées dans le hall de l' école --où l'affluence d'électeurs était beaucoup plus faible que celle des médias-- et ont tenté d'accéder au bureau de vote, dont les portes avaient été fermées.

Toquant à la porte, elles ont lancé: "Vous êtes contaminés, on va vous vacciner. Ouvrez! Vous avez des virus!".

Tentant d'ausculter une femme qui prenait des photos d'elles, une des Femen lui a demandé: "Vous n'avez pas de fièvre?". A quoi la dame interpellée leur a répondu: "Par contre, vous, vous avez un peu chaud, non?".

Les quatre Femen sont finalement parties sans incident après avoir scandé une dernière fois "On attend les fachos". Le tout a duré 10 minutes.

La présidente du Front national, Marine Le Pen, avait qualifié en avril dernier de "secte d'hystériques gauchistes" les Femen venues manifester à l'occasion d'une conférence de presse du mouvement.

Première publication : 25/05/2014