Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

FRANCE

L'affaire Bygmalion coûte à Jean-François Copé la direction de l'UMP

© AFP Jean-François Copé avant la réunion de l'UMP, mardi 27 mai.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/05/2014

Au lendemain des révélations sur l'affaire Bygmalion, Jean-François Copé a annoncé sa démission de la direction de l'UMP. Elle sera effective le 15 juin.

  • Jean-François Copé a annoncé sa démission de la présidence de l'UMP à partir du 15 juin, a-t-on appris auprès de participants au bureau politique du parti, réuni à l'Assemblée nationale. Le député-maire de Meaux, 50 ans, qui a tenté de se maintenir jusqu'à un congrès extraordinaire à l'automne, a finalement cédé sous la pression de ses pairs. Cette démission concerne toute la direction actuelle de l'UMP. 
     
  • Les ex-ministres Alain Juppé, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin assureront la direction transitoire de l'UMP jusqu'à un congrès extraordinaire prévu en octobre. Le parti devra alors élire un nouveau président.
     
  • Jean-François Copé était au centre des préoccupations du fait de sa proximité avec les dirigeants de la société Bygmalion. Lundi 26 mai, l'ancien directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, Jérôme Lavrilleux, a reconnu l'existence de fausses factures entre Bygmalion et l'UMP. La justice a ordonné des perquisitions dans les bureaux des deux parties.
     
  • Devant les parlementaires UMP, Jean-François Copé a répété que ni lui, ni Nicolas Sarkozy n'étaient au courant de telles malversations. L'ancien président, en visite à Madrid, était absent des réunions de son parti.
     
  • S'exprimant au journal de 20h de TF1, Jean-François Copé a demandé aux Français de "ne pas douter" de son "intégrité", réaffirmant que "son honnêté" était "totale". "C'est une page qui se tourne, je ferai désormais de la politique autrement, mais toujours avec cette même idée qui m'anime depuis toujours, l'amour de mon pays, au service des Français", a-t-il poursuivi.
     
  • Le nom de Nicolas Sarkozy est associé à l'affaire Bygmalion car les fausses factures soupçonnées concernent l'organisation de sa campagne pour l'élection présidentielle de 2012.
     
  • L'élection présidentielle de 2017 est déjà dans tous les esprits. Deux des membres de la direction provisoire du parti, Alain Juppé et François Fillon, sont pressentis pour être candidats. Alain Juppé a ainsi souhaité que "le candidat à la présidence de l'UMP s'engage à ne pas être candidat aux primaires", et précisé que lui même n'avait pas l'intention de briguer ce poste.
     

Retrouvez le déroulement des événements de la matinée dans notre Liveblog archivé ci-dessous.

En cas de difficulté d'affichage, appuyez sur F5 pour rafraîchir la page. Pour revivre le liveblog sur une tablette ou un smartphone, cliquez ici.

 

 

Première publication : 27/05/2014

  • FRANCE

    Affaire Bygmalion : Copé joue sa survie à la tête de l’UMP

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2012

    L'ex-directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy admet des "dérapages"

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2012

    Bygmalion accuse l'UMP d'avoir organisé un système de fausses factures

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)