Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie : la guerre oubliée

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse?

En savoir plus

SUR LE NET

Le web se met au « Ice Bucket Challenge » pour la bonne cause

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

FOCUS

Israël : Tsahal face aux minorités de la société israélienne

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Guillaume Foliot, directeur adjoint du Programme alimentaire mondial

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • Gaza : reprise des affrontements entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

  • Le pape François ouvre davantage la voie à la béatification de Mgr Romero

    En savoir plus

  • Amos Gitaï : "Israël est un projet politique, pas un projet religieux"

    En savoir plus

FRANCE

L'affaire Bygmalion coûte à Jean-François Copé la direction de l'UMP

© AFP Jean-François Copé avant la réunion de l'UMP, mardi 27 mai.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/05/2014

Au lendemain des révélations sur l'affaire Bygmalion, Jean-François Copé a annoncé sa démission de la direction de l'UMP. Elle sera effective le 15 juin.

  • Jean-François Copé a annoncé sa démission de la présidence de l'UMP à partir du 15 juin, a-t-on appris auprès de participants au bureau politique du parti, réuni à l'Assemblée nationale. Le député-maire de Meaux, 50 ans, qui a tenté de se maintenir jusqu'à un congrès extraordinaire à l'automne, a finalement cédé sous la pression de ses pairs. Cette démission concerne toute la direction actuelle de l'UMP. 
     
  • Les ex-ministres Alain Juppé, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin assureront la direction transitoire de l'UMP jusqu'à un congrès extraordinaire prévu en octobre. Le parti devra alors élire un nouveau président.
     
  • Jean-François Copé était au centre des préoccupations du fait de sa proximité avec les dirigeants de la société Bygmalion. Lundi 26 mai, l'ancien directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, Jérôme Lavrilleux, a reconnu l'existence de fausses factures entre Bygmalion et l'UMP. La justice a ordonné des perquisitions dans les bureaux des deux parties.
     
  • Devant les parlementaires UMP, Jean-François Copé a répété que ni lui, ni Nicolas Sarkozy n'étaient au courant de telles malversations. L'ancien président, en visite à Madrid, était absent des réunions de son parti.
     
  • S'exprimant au journal de 20h de TF1, Jean-François Copé a demandé aux Français de "ne pas douter" de son "intégrité", réaffirmant que "son honnêté" était "totale". "C'est une page qui se tourne, je ferai désormais de la politique autrement, mais toujours avec cette même idée qui m'anime depuis toujours, l'amour de mon pays, au service des Français", a-t-il poursuivi.
     
  • Le nom de Nicolas Sarkozy est associé à l'affaire Bygmalion car les fausses factures soupçonnées concernent l'organisation de sa campagne pour l'élection présidentielle de 2012.
     
  • L'élection présidentielle de 2017 est déjà dans tous les esprits. Deux des membres de la direction provisoire du parti, Alain Juppé et François Fillon, sont pressentis pour être candidats. Alain Juppé a ainsi souhaité que "le candidat à la présidence de l'UMP s'engage à ne pas être candidat aux primaires", et précisé que lui même n'avait pas l'intention de briguer ce poste.
     

Retrouvez le déroulement des événements de la matinée dans notre Liveblog archivé ci-dessous.

En cas de difficulté d'affichage, appuyez sur F5 pour rafraîchir la page. Pour revivre le liveblog sur une tablette ou un smartphone, cliquez ici.

 

 

Première publication : 27/05/2014

  • FRANCE

    Affaire Bygmalion : Copé joue sa survie à la tête de l’UMP

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2012

    L'ex-directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy admet des "dérapages"

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE 2012

    Bygmalion accuse l'UMP d'avoir organisé un système de fausses factures

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)