Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Culture

Pharrell Williams commissaire d’une exposition d’art contemporain

© FRANCE 24 | Pharrell Williams (à gauche) et Emmanuel Perrotin

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/05/2014

Pharrell Williams présente, à Paris, une exposition célébrant les femmes. Une première pour l’artiste qui a décidé de leur rendre hommage à travers une cinquantaine d'œuvres contemporaines.

Connu comme chanteur, producteur et designer, c’est désormais un Pharrell Williams commissaire d’exposition qui fait son apparition à Paris. La star américaine se met à l’art contemporain avec une exposition de 48 œuvres, intitulée GIRL, à la galerie Perrotin à Paris, visible jusqu’au 25 juin.

GIRL, un hommage rendu à la gente féminine et un clin d’œil au deuxième album solo de l’artiste sorti en mars dernier, qui porte le même nom. Et si la femme est au centre de l’exposition, la star de la galerie reste Pharrell. Représenté en marié, en Napoléon ou en statue, le chanteur se transforme en œuvre d’art.

Présent lors du vernissage avec son ami galeriste Emmanuel Perrotin, Pharrell Williams explique ses motivations : "Je veux apprendre, pouvoir partager l'espace de ces artistes, leur espace mental. Il est écrit à l'entrée que je suis commissaire, mais ça devrait dire : l'éducation de l'élève Pharrell."

Le chanteur s’est également exprimé sur la polémique autour de la chanson "Blurred Lines", composée pour Robin Thicke en 2013. Le clip avait fait bondir les associations féministes en mettant en scène des femmes répondant aux désirs des hommes. Le chanteur explique que cette chanson a été écrite par une femme et assure, avec un sourire, qu’il "aime la femme de A à Z".

Première publication : 27/05/2014

COMMENTAIRE(S)