Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Moyen-Orient

Jérusalem et Tel Aviv se disputent l'aéroport Ben Gourion

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/05/2014

Le maire de Jérusalem Nir Barkat souhaite rebaptiser l'aéroport Ben Gourion TLV (Tel Aviv) en Ben Gourion JLM (Jérusalem). Selon lui, ces trois lettres pourraient booster le tourisme.

Changer le code "TLV", c'est-à- dire Tel Aviv, de l'aéroport d'Israël Ben Gourion, en "JLM" pour Jérusalem : telle est l'idée du maire de la ville sainte, Nir Barkat, pour promouvoir le tourisme dans l'État hébreu, selon les informations du journal israélien Haaretz. L'élu estime que rien ne justifie que le nom de Tel Aviv, deuxième ville du pays, désigne officiellement le seul aéroport international du pays, alors que Jérusalem ne se trouve qu’à 40 minutes en voiture de l'établissement.

"L’aéroport [situé dans la périphérie sud de Tel Aviv, NDLR] qui portera les lettres symbolisant la capitale d’Israël mettra Jérusalem au centre de l’attention et renforcera le tourisme de la capitale", a déclaré Nir Barkat, lors d’une allocution prononcée mardi 27 mai devant la commission des Affaires économiques de la Knesset, le Parlement israélien.

Le code qui serait concerné par le changement est le code IATA (ou code AITA), constitué de 3 lettres attribuées par l’Association internationale du transport aérien à chaque aéroport dans le monde.

Une idée déjà lancée en 2008

Nir Barkat n'est pas le premier à lancer cette idée. En 2008, son prédécesseur, Uri Lupolianski, avait déjà demandé au gouvernement et aux autorités de l’aviation de considérer l'option. Aucune suite n’avait cependant été donnée à la proposition.

Le maire de Jérusalem a par ailleurs présenté des projets de développements majeurs pour la capitale : un nouveau quartier d’affaires permettant la création de plusieurs dizaines de milliers d’emplois, de nouvelles sociétés de haute technologie, des infrastructures sportives supplémentaires et l’extension du réseau du tramway.

Première publication : 28/05/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Le pape François en Terre sainte : un pèlerinage forcément politique

    En savoir plus

  • VANDALISME

    Israël : des juifs radicaux "empoisonnent l’atmosphère" avant la venue du pape

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Netanyahou souhaite une loi pour définir Israël comme un "État juif"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)