Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

  • En direct : cinquante-quatre Français au nombre des victimes du vol Air Algérie

    En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Je n'imagine pas que j'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Quatre Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Afrique

Les forces du général Haftar bombardent des milices islamistes de Benghazi

© AFP | Une manifestation de soutien au général dissident Khalifa Haftar, le 23 mai à Benghazi.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/05/2014

Le général libyen dissident Khalifa Haftar a lancé, mercredi, un raid aérien contre plusieurs milices islamistes de Benghazi, deuxième ville de Libye. Les États-Unis exhortent leurs ressortissants à quitter le pays.

Les forces du général dissident Khalifa Haftar ont bombardé, mercredi 28 mai, les camps de deux groupes islamistes de Benghazi, la brigade du 17-février et Ansar al-Charia.

D'après un journaliste de Reuters et un officier de l'armée de l'air sur place, deux avions ont pilonné une base de la brigade du 17-Février, l'un des groupes armés d'obédience islamiste de Benghazi, ainsi qu'une base d'Ansar al-Charia, un groupe djihadiste considéré comme une organisation terroriste par les États-Unis.

"Un avion militaire a mené des raids qui ont visé un camp de la Brigade des martyrs du 17-février, touché par deux missiles", a annoncé Ahmed al-Jazaoui, porte-parole de différentes brigades d'ex-rebelles qui ont combattu le régime de Mouammar Kadhafi en 2011. Le porte-parole n'a pas fait état de victimes parmi les forces de cette puissante brigade, composée d'ex-rebelles islamistes, qui ont riposté par des tirs de canons antiaériens.

"Nos forces bombardent la base du bataillon du 17-Février et la base d'Ansar al-Charia à Quarcha [dans l'ouest de Benghazi, NDLR]", a déclaré de son côté un porte-parole du général Haftar, Mohamed Hedjazi.

Après avoir obtenu le ralliement de plusieurs unités de l'armée, le général Khalifa Haftar a lancé le 16 mai une opération militaire baptisée "La Dignité" contre les milices islamistes.

Mardi, le groupe Ansar al-Charia a mis en garde les États-Unis contre toute ingérence en Libye, accusant le gouvernement américain de soutenir l'action du général Haftar, qui a passé plusieurs années en exil aux États-Unis.

Washington conseille à ses ressortissants de quitter la Libye

Dans une note diffusée mardi, le département d'État a par ailleurs recommandé aux ressortissants américains de quitter "immédiatement" la Libye en raison de la situation "imprévisible et instable" qui y règne.

"En raison de la présomption selon laquelle les étrangers, et notamment les citoyens américains, qui se trouvent en Libye sont liés au gouvernement américains ou à des ONG américaines, les voyageurs doivent être conscients qu'ils risquent d'être enlevés, attaqués ou tués", explique le département d’État.

Le 11 septembre 2012, une attaque contre le consulat américain de Benghazi avait coûté la vie à quatre Américains, dont l'ambassadeur Christopher Stevens. Washington tient le groupe djihadiste Ansar al-Charia responsable de cette attaque.

"En raison de problèmes de sécurité, le département d'État n'a qu'un personnel limité à l'ambassade [américaine] de Tripoli et n'a que des moyens très limités pour venir au secours de citoyens américains en Libye", souligne Washington.

Les Américains ont décidé mardi de déployer un navire d'assaut amphibie à proximité des côtes libyennes, avec un millier de soldats du corps des Marines à son bord, pour être prêt à conduire une éventuelle évacuation de leur ambassade à Tripoli.

La situation est extrêmement confuse en Libye. Le gouvernement et le Parlement sont à couteaux tirés alors que le général dissident Khalifa Haftar rallie de plus en plus de soutiens. Les violences meurtrières sont aussi quotidiennes, notamment dans l'est du pays.

Avec AFP et Reuters
 

Première publication : 28/05/2014

  • LIBYE

    Attaques "terroristes" à Tripoli et Benghazi, la Libye au bord du chaos

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Attentat de Benghazi : l'arme des républicains contre Hillary Clinton

    En savoir plus

  • LIBYE

    Un ingénieur français assassiné à Benghazi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)