Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 1 an à la Maison Blanche

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Liberia : le président élu, George Weah prêt à relever les défis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Aide aux migrants : que dit la loi ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Sanseverino

En savoir plus

TECH 24

Reporty, l'application anti-délits ou pro-délation ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Gambie à l'heure d'une nouvelle ère post-Jammeh

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Avec les réformes de Macron, la France sur le retour ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Trump, un an après : derrière l'euphorie, une économie fragile ?

En savoir plus

#ActuElles

#MeToo : la France entre exception culturelle et changement de génération

En savoir plus

Asie - pacifique

En Malaisie, Cadbury retire de la vente du chocolat avec des traces de porc

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 28/05/2014

En Malaisie, pays à majorité musulmane, la société de confiserie Cadbury a retiré des rayons de supermarchés deux tablettes de chocolat, qui contiennent des traces de porc.

Après que des traces de porc ont été décelées dans le chocolat, deux des produits phares de la marque Cadbury ont été décrétés non grata dans les rayons de supermarchés malaisiens. Le fabricant de chocolats britannique a été contraint de rappeler les tablettes de chocolat “Cadbury Dairy Milk” aux noisettes et aux amandes grillées, toutes deux porteuses de traces d’ADN de porc, selon des tests effectués par le ministère malaisien de la Santé.

"Cadbury a volontairement retiré deux de ses produits des étagères [de supermarché]”, a déclaré le ministre de la Santé Subramaniam Sathasivam, mardi 27 mai.

La Malaisie, pays d’Asie du sud-est à majorité musulmane, est très en cheval sur la qualité halal des produits vendus sur son territoire.

En réaction, la branche malaisienne a tenté de témoigner sa bonne foi. "Garantir que tous nos produits fabriqués en Malaisie sont halal est quelque chose que nous prenons très au sérieux”, a fait savoir sur Facebook la deuxième plus grande société de confiserie au monde.

Suite aux résultats du test, le ministre de la Santé a par ailleurs indiqué que des analyses supplémentaires allaient être effectuées : "Nous voulons savoir comment ces produits se sont retrouvés contaminés avec de l'ADN de porc."

Avec AFP

Première publication : 28/05/2014

  • AGROALIMENTAIRE

    Du porc décelé dans des produits halal en Norvège et en Grande-Bretagne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)