Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Nuits de violences à Ferguson et 15e sommet de la Francophonie à Dakar

En savoir plus

DÉBAT

Débat en France sur un État palestinien et l'accord sur le nucléaire iranien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La francophonie, belle et bien vivante !

En savoir plus

#ActuElles

Quarante ans d'IVG : un droit fondamental à défendre

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - Google : le géant du Net bientôt scindé en deux ?

En savoir plus

FOCUS

Bien qu'ébranlée, la protestation citoyenne se poursuit à Hong Kong

En savoir plus

TECH 24

Oculus Rift : la vie des autres

En savoir plus

REPORTERS

Liban : Chebaa au cœur de la poudrière

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Djilali Benchabane, spécialiste du Moyen-Orient et du Golfe arabo-persique

En savoir plus

Economie

Dr Dre, le rappeur qui valait 3 milliards

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Anne-Diandra LOUARN

Dernière modification : 29/05/2014

Le géant américain Apple a confirmé mercredi 28 mai l’acquisition record de Beats Electronics pour 3 milliards de dollars. La marque du rappeur Dr Dre commercialise notamment les célèbres casques audio multicolores.

Alors que les rumeurs allaient bon train depuis un mois, c’est désormais officiel : Apple s’offre Beats, la marque californienne branchée de casques audio appartenant au rappeur Dr Dre. Montant de l’opération : trois milliards de dollars (plus de 2 milliards d’euros), soit la plus grosse acquisition de l’histoire de la firme à la pomme.

"La musique a un rôle des plus importants dans nos vies et tient une place spéciale dans nos cœurs chez Apple", a commenté, mercredi, son PDG Tim Cook.

Même si Apple disposait de quelque 130 milliards de dollars de liquidités à la fin mars, l’ampleur de la transaction surprend ; le groupe américain favorisant, ces dernières années, les petites acquisitions ciblées et préférant miser sur le développement en interne de ses propres produits. Sa dernière acquisition à plus d’un milliard de dollars remonte à une décennie.

De gauche à droite : Jimmy Iovine, cofondateur de Beats, Tim Cook, PDG d'Apple, Dr Dre, co-fondateur de Beats et Eddy Cue, vice-président d’Apple

Mais avec Beats, Tim Cook ne rachète pas qu’une entreprise florissante, il s’offre également un joli coup marketing.

Dr Dre, “premier milliardaire du hip-hop”

Facilement identifiables avec leur logo rouge et leur déclinaison de couleurs vives, les casques Beats sont portés par bon nombre de célébrités. Et pour être sûr d’exploiter tout le potentiel branché de la marque, Apple est même allé jusqu’à recruter Andre Young, alias Dr Dre himself ! Le rappeur sulfureux, qui a fondé Beats Electronics il y a huit ans, fait toujours partie de la caste des artistes hip-hop populaires aux États-Unis.

À 49 ans, il va détrôner les Sean "Diddy" Combs, Jay Z et autres 50 cents en se plaçant en tête du palmarès "Forbes" des stars du hip-hop les plus riches. Il l’a d’ailleurs fièrement exhibé dans une vidéo où il apparaît alcoolisé mais confiant, se vantant d'être "le premier milliardaire du hip hop, ici, sur la côte ouest".

Vidéo : Dr Dre et Tyrese Gibson, star du R'n'B américain, annoncent que le rappeur devient le premier milliardaire du hip-hop

Apple compte “améliorer son offre musicale”

Autre atout de choc pour Apple : le co-fondateur de Beats, Jimmy Iovine, intègre comme Dr Dre les équipes de la firme de Cupertino. Le producteur américain de 61 ans est considéré comme un véritable visionnaire dans le monde de la musique.

Ce statut a dû fortement peser dans les négociations car au-delà des casques, Beats est aussi une plateforme de streaming musical. Et, selon les analystes américains, c'est ce service en particulier que convoitait Apple depuis le début. Beats music devrait, en effet, permettre de compenser le ralentissement de la croissance sur le marché de la musique en téléchargement qu’Apple domine avec sa boutique en ligne iTunes.

“L’addition de Beats va encore améliorer notre offre musicale, du streaming gratuit avec iTunes Radio au service par abonnement de première classe de Beats, et bien sûr l’achat de musique [en téléchargement] de la boutique iTunes”, a ainsi souligné Eddie Cue, vice-président d’Apple en charge des logiciels et des services en ligne. Aucune fusion des plateformes n'est, toutefois, à l'ordre du jour, selon le "New York Times", qui indique qu'Apple et Beats resteront deux marques bien distinctes.

La transaction doit être bouclée au cours du quatrième trimestre, donc d’ici fin 2014, sous réserve de l’obtention des autorisations réglementaires nécessaires. L’accord de vente prévoit le versement d’environ 2,6 milliards de dollars au moment du bouclage, puis de 400 millions de dollars en versements échelonnés.

Avec AFP

Première publication : 29/05/2014

  • TECHNOLOGIES

    Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Avec China Mobile, Apple propose son iPhone à tous les Chinois

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)