Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Asie - pacifique

Deux adolescentes violées en réunion retrouvées pendues dans le nord de l’Inde

© AFP / Archive Manifestation après un viol collectif, en décembre 2012

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/05/2014

Deux adolescentes de 14 et 15 ans ont été retrouvées pendues à un arbre dans un village du nord de l’Inde, a annoncé la police. Elles se seraient donné la mort après avoir été violées par cinq hommes, dont un a été interpellé par les autorités.

Deux jeunes adolescentes, âgées de 14 et 15 ans, ont été retrouvées pendues à un arbre dans un village du nord de l'Inde après avoir été violées par cinq hommes, a indiqué jeudi la police. L’un des suspects a depuis été interpellé.

Selon les résultats de l’examen post-mortem, les deux jeunes filles, des intouchables ("dalits") de 14 et 15 ans, se seraient pendues mardi 27 mai après avoir été agressées dans ce village du district de Budaun, situé dans l'État de l'Uttar Pradesh.

"Le rapport penche pour une pendaison avant la mort, ce qui signifierait que les jeunes filles se sont suicidées. Mais nous allons étudier tous les aspects de l'affaire avant d'en tirer une conclusion", a expliqué à l’AFP Atul Saxena, le chef de la police de Budaun.

La police locale accusée d’apathie

Selon les médias locaux, les deux jeunes filles s'étaient rendues dans un champ pour aller aux toilettes lorsqu’elles ont été agressées. Le principal suspect, un homme nommé Pappu, a été arrêté après le dépôt d'une plainte par des proches des victimes.  Les cinq suspects sont accusés de viol en réunion, meurtre et agression sexuelle de mineurs, a indiqué le représentant des forces de l’ordre, qui a également précisé qu’une "équipe de 50 policiers [était] à la recherche des accusés en fuite".

L’attitude de la police est également sujette à polémique dans cette affaire. Les familles des victimes et des habitants de villages ont protesté contre l'apathie de la police depuis la découverte des corps mercredi matin. Des médias indiens montraient les villageois, parmi lesquels des enfants, assis sous l'arbre en signe de protestation, les deux corps toujours accrochés.

Selon les autorités locales, plusieurs policiers ont été suspendus en raison de leur absence de réaction.

Ces violences montrent une nouvelle fois la difficulté de prévenir les violences sexuelles en Inde. Et ce, malgré le durcissement de la loi et d'efforts pour changer les comportements envers les femmes depuis le viol en réunion et la mort d'une étudiante à Delhi, fin 2012. L'affaire avaient provoqué une indignation sans précédent à travers le pays.

Avec AFP

 

Première publication : 29/05/2014

  • INDE

    Justice traditionnelle et viol font toujours bon ménage en Inde

    En savoir plus

  • INDE

    La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Viols collectifs en Inde : premières condamnations à mort

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)