Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Afrique

Les trois religieux enlevés en avril au Cameroun ont été libérés

© Capture d'écran France 24 - La religieuse canadienne Gilberte Bissière

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/06/2014

Deux prêtres italiens et une religieuse canadienne, enlevés début avril au Cameroun, ont été libérés dans la nuit de samedi à dimanche. Le rapt n’a jamais été revendiqué mais de forts soupçons pèsent sur le groupe islamiste Boko Haram.

Deux prêtres italiens et une religieuse canadienne enlevés début avril dans le nord du Cameroun, vraisemblablement par des islamistes de Boko Haram, ont été libérés dans la nuit de samedi à dimanche, et sont arrivés à Yaoundé, la capitale, souriants et apparemment en bonne santé.

Les trois otages "ont été libérés cette nuit autour de 2h (1h GMT). Nos militaires les ont récupérés dans un village près d'Amchidé" (nord), localité camerounaise située à la frontière du Nigeria, pays où ils étaient retenus, a indiqué une source sécuritaire camerounaise.

Selon une source militaire ayant demandé à garder l'anonymat, "des prisonniers et de l'argent" ont été remis aux ravisseurs. "Nous avons procédé à l'échange cette nuit vers Limani", une localité nigériane proche de la frontière avec le Cameroun, a-t-elle ajouté.

"Ca n'a pas été facile. Les ravisseurs ont changé de lieu de rendez-vous à plusieurs reprises", a poursuivi cette source, affirmant avoir "essuyé des tirs de l'armée nigériane". Les ravisseurs "nous ont envoyé quelqu'un à moto pour nous chercher. Lorsque nous nous sommes retrouvés avec eux, nous avons été impressionnés par leur nombre et la qualité de leur armement. Et j'avoue que leurs armes sont plus sophistiquées que les nôtres", a encore expliqué le militaire.

Boko Haram soupçonné

Les deux prêtres et la religieuse, entourés par des membres des forces spéciales, ont été notamment accueillis à l'aéroport de Yaoundé par l'ambassadeur d'Italie et celui du Canada, ainsi que par un envoyé du pape François. Le président Paul Biya devrait les recevoir, a-t-on précisé de source autorisée.

Les trois religieux - Giampaolo Marta, Gianantonio Allegri et Gilberte Bissière - avaient été enlevés par des hommes armés dans leur paroisse de Tchéré, à 20 km environ de Maroua (800 km au nord de Yaoundé), la capitale de la région camerounaise de l'Extrême-Nord, voisine du Nigeria. Les enlèvements n'ont pas été revendiqués, mais les forces de sécurité camerounaises les ont rapidement attribués aux islamistes du groupe armé nigérian Boko Haram.

Ces derniers avaient enlevé, en février 2013 dans le nord du Cameroun, sept membres d'une famille française, libérés en avril suivant. En novembre dernier, un prêtre français, le père Georges Vandenbeusch, avait aussi été enlevé par un groupe inconnu et libéré un mois et demi plus tard.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 01/06/2014

  • TERRORISME

    Boko Haram : Cameroun et Nigeria enfin sur la même longueur d’onde ?

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    Le père Vandenbeusch, ex-otage : "C'est un peu ma célébration de Noël"

    En savoir plus

  • OTAGE

    Libération du prêtre français enlevé au Cameroun

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)