Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama envoyent 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

EUROPE

Felipe VI, futur roi d’Espagne, un rôle taillé sur mesure

© AFP | Le prince Felipe et son père le roi Juan Carlos.

Vidéo par FRANCE 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/06/2014

Après l'annonce surprise de l'abdication du roi d'Espagne Juan Carlos lundi, tous les regards sont désormais tournés vers le prince Felipe. À 46 ans, il règnera sous le nom de Felipe VI. Portrait.

Né à Madrid le 30 janvier 1968, Felipe de Bourbon était programmé pour devenir un jour roi d’Espagne depuis sa naissance. Si l’usage monarchique veut qu’un roi succède à un autre après un décès, Felipe va monter prématurément sur le trône d'Espagne, du vivant de son père le roi Juan Carlos. En effet, affaibli par des ennuis de santé et avec une popularité ternie par les scandales, ce dernier a abdiqué, lundi 2 juin, afin de laisser la place à son unique héritier masculin.

"Son objectif, son seul objectif, est de servir l'Espagne. Il lui a été inculqué, dans son for intérieur, qu'il doit en être le premier serviteur", a confié un jour sa mère, la reine Sofia.
 
Portrait du roi Juan Carlos
 
Un prince convoité
 
Élégant, sportif, moderne et plus réservé que son père, le prince des Asturies est officiellement héritier de la couronne espagnole depuis 1977. Éduqué dans un collège huppé de Madrid, il a poursuivi sa scolarité dans un lycée au Canada. Bardé de diplômes (études de droit et d’économie à l'université autonome de Madrid et un master de relations internationales à l'université de Georgetown à Washington), il a suivi une formation militaire de 1985 à 1988, au sein des écoles militaires des trois armées.
 
S’il a longtemps assumé un rôle protocolaire et multiplié les activités publiques, notamment à l'étranger, le futur Felipe VI a été amené à accentuer sa présence officielle à mesure que Juan Carlos accumulait les soucis de santé depuis le printemps 2010.
 
En plus du prestige de sa famille et de son rang, Felipe jouit, du haut de son 1,98 mètre, d’un physique avantageux qui lui longtemps valu d’être considéré comme l'un des princes héritiers les plus convoités d'Europe. Une convoitise qui prendra fin en mai 2004, après son mariage fastueux en la cathédrale de Madrid, suivi à l’époque par 1,2 milliard de téléspectateurs.
 
L’heureuse élue, et future reine d’Espagne se nomme Letizia Ortiz. Au grand dam de beaucoup de familles aristocrates traditionnalistes, cette ancienne journaliste vedette de la première chaîne publique TVE est une roturière divorcée issue de la classe moyenne du pays. Toujours est-il, que le couple princier, scruté par la presse people et parent de deux filles, Leonor, née en 2005, et Sofia, en 2007, jouit d’une honnête cote de popularité, même si Letizia a mis du temps à conquérir le cœur des Espagnols.
 
Restaurer l’image écornée de la famille royale
 
D’autant plus qu’à 46 ans, le prince héritier n’a pas été personnellement éclaboussé par les scandales à répétition qui ont frappé la maison royale dans une Espagne rongée dans la crise économique. Si la partie de chasse à l'éléphant de Juan Carlos au Botswana a en effet fait couler beaucoup d’encre en avril 2012, et que l'enquête pour corruption visant sa sœur Cristina et l'époux de celle-ci, Iñaki Urdangarin ont entaché l’image de la monarchie, le futur roi ne traîne aucune casserole de ce type. D’autant plus que sa famille a vécu jusqu'à présent loin du faste, dans une demeure construite dans le parc du palais de la Zarzuela, près de la capitale espagnole.
 
Il ne reste plus qu’au futur roi de concrétiser les attentes de la population : assurer la continuité d'une monarchie parlementaire restaurée en 1975 et convaincre, dans un pays où le soutien populaire à la monarchie a atteint un plus bas historique.

Avec AFP

Première publication : 02/06/2014

  • ESPAGNE

    Fortuna, le yacht de la discorde entre le roi Juan Carlos et des entrepreneurs des Baléares

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    L’infante Cristina convoquée devant le juge pour trafic d'influence

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Le roi Juan Carlos au cœur d'une polémique après un voyage au Botswana

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)