Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Royaume-Uni : le système de santé, enjeu central des législatives

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hafsia Herzi de retour dans une comédie "certifiée Hallal"!

En savoir plus

FACE À FACE

Le Front national dans la tourmente

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Renseignement : une loi qui inquiète

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Budget britannique : to cut or not to cut?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Iran fait la chasse aux coupes de cheveux "sataniques""

En savoir plus

Afrique

Un attentat dans un stade nigérian tue plusieurs dizaines de personnes

© AFP | Un lycée à Mubi où une attaque de Boko Haram avait eu lieu en 2012. | Un lycée à Mubi où une attaque avait eu lieu en 2012

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/06/2014

L'explosion d'une bombe dans un stade de football de la ville de Mubi, dans le nord-est du Nigeria, a provoqué la mort de plus de 40 personnes. Cette ville a été, à plusieurs reprise, victime d'attaques de la secte islamiste de Boko Haram.

Plus de quarante personnes ont perdu la vie, dimanche 1er juin, lors d'un attentat dans un stade de la ville de Mubi, dans le nord-est du Nigeria. L'explosion de la bombe a eu lieu au milieu de supporters qui venaient d'assister à une rencontre de football.

"Une bombe a explosé sur un terrain de football ce soir, et pour le moment le bilan est de plus de 40 morts", a affirmé, quelques heures après l'attentat, un policier qui a préféré rester anonyme. Ce lourd bilan a été confirmé par une infirmière de l'hôpital de Mubi.

Selon le quotidien "Nigerian Tribune", l'attentat a eu lieu à proximité d'une grande base militaire nigériane. De nombreux soldats feraient partie des victimes.

D'après un témoin, présent lors du match, l'engin explosif a été actionné sur le terrain au moment où les spectateurs le traversaient à la fin de la rencontre. "Des femmes et des enfants ont été pris dans l'explosion", a ainsi raconté Muhammad Hassan, un habitant de Mubi.

Cette ville fait partie de l'état d'Adamawa, une des trois régions du nord-est du Nigeria placés depuis plus d'un an en état d'urgence. Mubi a déjà connu plusieurs attaques de la part de la secte islamiste Boko Haram. En octobre 2012, 40 étudiants y avaient été tués dans leur cité universitaire.

Cette zone du Nigeria est aussi le théâtre d'autres violences intercommunautaires qui ne sont pas forcément en lien avec Boko Haram. En 2013, des affrontements entre chrétiens et musulmans au sujet d'une rencontre de football avaient fait plusieurs morts.

Avec AFP

Première publication : 02/06/2014

  • NIGERIA

    Un dignitaire musulman assassiné dans le nord-est du Nigeria

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Nouvelle attaque meurtrière de Boko Haram dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • NIGERIA

    Quatre des lycéennes nigérianes enlevées par Boko Haram se sont échappées

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)