Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

François Bayrou en marche avec Emmanuel Macron

En savoir plus

FOCUS

#BringBackOurInternet : la bataille numérique au Cameroun anglophone

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Chez nous", le populisme en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Cazeneuve en Chine : Pékin et Paris contre le protectionnisme

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump, les clandestins, et les valeurs de l'Amérique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'illusion du Front national doit être démasquée"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Procès du Novotel d'Abidjan : 10 personnes accusés d'assassinat et séquestration

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Liban : le "coup de com" de Marine Le Pen sur le voile ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Yannick Jadot : "Des responsables du PS veulent piéger Benoît Hamon"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 03/06/2014

"Sang bleu, sang neuf"

© France 24

Presse internationale, Mardi 3 juin 2014. Au menu de cette revue de presse, l’abdication du roi Juan Carlos, et un nouveau rebondissement dans l’affaire du "Qatargate".

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
Au menu de la presse internationale, ce matin, l’abdication de Juan Carlos. Le roi d’Espagne passe le relai à son successeur désigné, son fils, Felipe.
 
Le roi n’est pas mort, vive le roi: le prince des Asturies, appelé à devenir le roi Felipe VI, va prendre la relève «en pleine crise institutionnelle», précise El Mundo, qui évoque le défi qui attend l’héritier: redonner vie à la monarchie constitutionnelle. Le journal s’attarde sur la personnalité de cet homme, préparé depuis sa naissance à devenir roi, mais qui ne s’attendait peut-être pas à le devenir aussi tôt, un personnage dont la réserve tranche avec la bonhommie paternelle, mais qu’El Mundo crédite du flegme suffisant pour aborder les défis à venir.
 
Le rôle de Juan Carlos dans la transition démocratique est salué par la presse espagnole. El Pais évoque un roi qui a «facilité» le retour à la démocratie, et qui abdique aujourd’hui pour permettre l’«approfondissement» de la modernisation de la vie politique. «Personne ne peut nier les services rendus par Juan Carlos aux Espagnols», écrit le journal, qui salue sa neutralité face aux querelles partisanes et son respect scrupuleux de la Constitution. El Pais sait gré à Juan Carlos d’avoir su demander des excuses pour ses erreurs et de partir à temps.
 
El Pais revient aussi sur les manifestations républicaines qui ont eu lieu hier, notamment à Madrid et Barcelone, où des milliers de personnes ont demandé un référendum sur la monarchie. Leur slogan: «L'Espagne, demain, sera républicaine!».
 
L’abdication du roi Juan Carlos suscite évidemment beaucoup de commentaires du côté de la presse britannique, qui salue sa décision. The Guardian rend hommage à un règne qui s’achève par une «humble abdication». «Juan Carlos a reconnu qu’il n’était pas en son pouvoir de sauver la popularité de la monarchie»: le journal évoque un choix très différent de celui d’Elizabeth II, qui choisit en 1992 de résister à la bourrasque de ce qu’elle qualifia elle-même d’«Annus horribilis».
 
«L’abdication au nom du renouveau», l’idée séduit The Guardian, qui estime que la désignation d’un nouveau monarque pourrait aider à apaiser les esprits, et à préserver l’unité espagnole, mise à mal par les velléités indépendantistes de la Catalogne, où un référendum sur ce sujet doit avoir lieu en novembre prochain.
 
On termine cette revue de presse avec un nouveau rebondissement dans l’affaire du «Qatargate». Après les révélations du Sunday Times, qui affirme que le Qatar a déboursé 5 millions de dollars pour acheter des membres de la FIFA, The Daily Telegraph enfonce le clou, en disant détenir des preuves que le président de l'UEFA Michel Platini, a rencontré en secret le Qatarien Mohamed Bin Hammam, alors membre du Comité exécutif de la Fifa, en novembre 2010. Quelques jours plus tard, avant le vote, le journal rapporte également que Michel Platini dînait à l'Elysée à l'invitation de Nicolas Sarkozy, en présence de l'émir du Qatar et de son Premier ministre.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

22/02/2017 Revue de presse internationale

"Trump, les clandestins, et les valeurs de l'Amérique"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 22 février, les nouvelles consignes de l’Administration Trump pour lutter contre l’immigration illégale eux Etats-Unis,...

En savoir plus

22/02/2017 Revue de presse française

"L'illusion du Front national doit être démasquée"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 23 février, la présentation d’un rapport sénatorial mettant en doute l’efficacité des politiques de déradicalisation, pour...

En savoir plus

21/02/2017 REVUE-DE-PRESSE

Irak : dans le piège de Mossoul

Dans la revue de presse internationale, ce mardi, la bataille de Mossoul, les tensions entre la Malaisie et la Corée du Nord après l'assassinat du demi-frère du dirigeant...

En savoir plus

21/02/2017 REVUE-DE-PRESSE

Après le PSG, la magie de Monaco ?

Dans la presse française ce matin, le match très attendu de Ligue des Champions entre Monaco et Manchester City et beaucoup, beaucoup de politique.

En savoir plus

20/02/2017 Revue de presse française

"Le croque-mort se rebiffe"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 20 février, la fin des discussions entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon, le regain d’optimisme des soutiens de François...

En savoir plus