Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le retour de "Ça" sur grand écran

En savoir plus

FACE À FACE

Emmanuel Macron à l'ONU : le président français face au monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Trump à l'ONU : "irresponsable et infantile"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Chine : vers une interdiction des voitures à essence d'ici 2040

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Devenez citoyen des îles Poubelle !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 03/06/2014

"Sang bleu, sang neuf"

© France 24

Presse internationale, Mardi 3 juin 2014. Au menu de cette revue de presse, l’abdication du roi Juan Carlos, et un nouveau rebondissement dans l’affaire du "Qatargate".

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
Au menu de la presse internationale, ce matin, l’abdication de Juan Carlos. Le roi d’Espagne passe le relai à son successeur désigné, son fils, Felipe.
 
Le roi n’est pas mort, vive le roi: le prince des Asturies, appelé à devenir le roi Felipe VI, va prendre la relève «en pleine crise institutionnelle», précise El Mundo, qui évoque le défi qui attend l’héritier: redonner vie à la monarchie constitutionnelle. Le journal s’attarde sur la personnalité de cet homme, préparé depuis sa naissance à devenir roi, mais qui ne s’attendait peut-être pas à le devenir aussi tôt, un personnage dont la réserve tranche avec la bonhommie paternelle, mais qu’El Mundo crédite du flegme suffisant pour aborder les défis à venir.
 
Le rôle de Juan Carlos dans la transition démocratique est salué par la presse espagnole. El Pais évoque un roi qui a «facilité» le retour à la démocratie, et qui abdique aujourd’hui pour permettre l’«approfondissement» de la modernisation de la vie politique. «Personne ne peut nier les services rendus par Juan Carlos aux Espagnols», écrit le journal, qui salue sa neutralité face aux querelles partisanes et son respect scrupuleux de la Constitution. El Pais sait gré à Juan Carlos d’avoir su demander des excuses pour ses erreurs et de partir à temps.
 
El Pais revient aussi sur les manifestations républicaines qui ont eu lieu hier, notamment à Madrid et Barcelone, où des milliers de personnes ont demandé un référendum sur la monarchie. Leur slogan: «L'Espagne, demain, sera républicaine!».
 
L’abdication du roi Juan Carlos suscite évidemment beaucoup de commentaires du côté de la presse britannique, qui salue sa décision. The Guardian rend hommage à un règne qui s’achève par une «humble abdication». «Juan Carlos a reconnu qu’il n’était pas en son pouvoir de sauver la popularité de la monarchie»: le journal évoque un choix très différent de celui d’Elizabeth II, qui choisit en 1992 de résister à la bourrasque de ce qu’elle qualifia elle-même d’«Annus horribilis».
 
«L’abdication au nom du renouveau», l’idée séduit The Guardian, qui estime que la désignation d’un nouveau monarque pourrait aider à apaiser les esprits, et à préserver l’unité espagnole, mise à mal par les velléités indépendantistes de la Catalogne, où un référendum sur ce sujet doit avoir lieu en novembre prochain.
 
On termine cette revue de presse avec un nouveau rebondissement dans l’affaire du «Qatargate». Après les révélations du Sunday Times, qui affirme que le Qatar a déboursé 5 millions de dollars pour acheter des membres de la FIFA, The Daily Telegraph enfonce le clou, en disant détenir des preuves que le président de l'UEFA Michel Platini, a rencontré en secret le Qatarien Mohamed Bin Hammam, alors membre du Comité exécutif de la Fifa, en novembre 2010. Quelques jours plus tard, avant le vote, le journal rapporte également que Michel Platini dînait à l'Elysée à l'invitation de Nicolas Sarkozy, en présence de l'émir du Qatar et de son Premier ministre.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/09/2017 Revue de presse française

"Devenez citoyen des îles Poubelle !"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 20 septembre, le premier bilan du passage de l’ouragan Maria, après celui d’Irma, dans les Antilles françaises. Les discours...

En savoir plus

20/09/2017 Revue de presse internationale

Trump à l'ONU : "irresponsable et infantile"

Au menu de cette revue de presse internationale, mercredi 20 septembre, les réactions de la presse étrangère au discours de Donald Trump à l’ONU. Celles à l’intervention d’Aung...

En savoir plus

19/09/2017 Revue de presse internationale

"Baptêmes du feu à l'ONU"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 19 septembre, le passage de l’ouragan Maria dans les Caraïbes, notamment à Porto Rico. Les discours attendus de Donald...

En savoir plus

19/09/2017 Revue de presse française

"Il y a trop de murs, les gens ne se parlent plus"

Au menu de cette revue de presse française, mardi 19 septembre, l’inquiétude des Antillais face au passage d’Irma, la réduction du déficit public, annoncée en pleine fronde...

En savoir plus

18/09/2017 Revue de presse internationale

"Aung San Suu Kyi, la 'sainte' tombée de son piédestal"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 18 septembre, l’Assemblée générale annuelle de l’ONU, la décision du Hamas de tendre la main au Fatah. Les critiques contre...

En savoir plus