Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Père Noël habite en Chine"

En savoir plus

Economie

Apple multiplie les annonces pour rester dans l'air du temps

© AFP

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 03/06/2014

Le géant américain de l’électronique grand public, Apple, a annoncé une série de nouveautés. Pas de nouveaux produits, mais des fonctionnalités pour répondre à la concurrence et ne pas rater les wagons des dernières innovations.

Pas de nouveaux iPhone, ni d’iWatch (montre connectée), mais une impressionnante série de nouveautés pour sa gamme d’appareils mobiles (iPhone et iPad) déjà existants ainsi que pour ses Macs. Lors de sa conférence annuelle pour marquer l’ouverture de son salon pour les développeurs, Apple a annoncé, lundi 2 juin, les nouvelles versions de ses systèmes d’exploitation pour Mac (OS X Yosemite) et pour ses iPhone et iPad (iOS 8).

“C’est notre plus important lancement depuis l’App Store”, assure la marque à la pomme dans son communiqué pour célébrer l’inventaire à la Prévert de ce qui attend les amateurs de produits Apple. Pour Tim Cook, PDG du groupe, l’enjeu était simple : prouver aux investisseurs, qui s’impatientent du manque de nouveautés majeures depuis l’iPad (2010), que le créateur de l’iPhone sait toujours rester dans la course aux innovations. Mais qu’est-ce que les annonces de lundi vont changer pour les consommateurs ? Morceaux choisis :

Une plus grande complémentarité Mac et iPhone. C’est ce qu’Apple a appelé la “continuité”. Le principe est simple : pour une série de programmes - mails, messagerie instantanée ou encore le calendrier - il sera possible de commencer à écrire quelque chose depuis son bureau sur son Mac, puis de prendre son iPad pour aller s'asseoir sur son divan et continuer à rédiger comme si on n’avait pas changé de support.

Apple s’en prend à Dropbox et WhatsApp. Il était temps qu’Apple s’en rende compte : les internautes aiment de plus en plus sauvegarder leurs fichiers “dans le nuage” (en ligne) et utiliser un service de messagerie instantanée plus riche en fonctionnalités. Deux besoins de l’Homo numericus comblés, jusqu’à présent, par des applications déjà existantes. La marque à la pomme a décidé de proposer ses propres solutions maison. L’iCloud Drive (stockage en ligne de documents, vidéo et photo) concurrence directement Dropbox. La possibilité offerte de passer rapidement des appels vidéo ou audio depuis iMessage fait fortement penser à WhatsApp. Apple permet, même, d’envoyer des photos qui s’autodétruisent après quelques secondes : un emprunt évident à la très populaire application Snapchat.

Des jeux plus beaux sur mobile. Apple sait que jouer est le passe-temps favoris des utilisateurs de smartphones. Du coup, la marque à la pomme a annoncé un nouvel outil pour les développeurs : Metal. Il s’agit, en résumé, de permettre aux créateurs de jeux vidéo de pouvoir directement tirer profit de la puissance du “moteur” (le processeur A7) des iPhone et iPad. Conséquence : les nouveaux jeux devraient être graphiquement plus beaux et plus proches de l'expérience proposée que les jeux sur PC.

Apple s’intéresse à la santé. Tout le monde s’y met. Samsung pense que la santé est l’avenir du numérique mobile et le constructeur de jeux vidéo Nintendo voudrait que sa Wii U soit davantage un compagnon pour avoir un esprit sain dans un corps sain. Apple n’échappe pas à la règle. Le groupe a dévoilé son “HealthKit”, une application qui collectera les informations sur les efforts physiques fournis par l’utilisateur, les calories dépensées et les cycles de sommeil.

Un œil sur la maison connectée. Le futur passera-t-il par la domotique et plus largement l’internet des objets ? Apple ne veut pas rater ce train numérique à grande vitesse qui a déjà poussé Google a acheté pour trois milliards de dollars Nest, le constructeur de thermostats connectés. Mais pour la marque à la pomme, pas question de dépenser des sommes folles en acquisition. Le groupe lance “Homekit”, sa vision de la maison connectée. Là encore, il s’agit d’une simple application qui doit servir de tour de contrôle pour les autres applications censées gérer ses portes, lumières, frigidaires et autres appareils connectés. En clair, Apple imagine un monde dans lequel l’utilisateur indique à Siri, l’assistant numérique de l’iPhone, qu’il est temps d’aller se coucher pour que l’iPhone verrouille les portes, éteigne la lumière du salon et allume l’alarme dans cette maison du futur.
 

Première publication : 03/06/2014

  • TECHNOLOGIES

    Dr Dre, le rappeur qui valait 3 milliards

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • TECHONOLOGIES

    Apple dévoile "l'iPad Air", plus fin et plus léger

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)