Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : le "jeu cynique" de la communauté internationale

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

Afrique

L’utilisation des SMS suspendue en Centrafrique

© AFP | André Nzapayeké, Premier ministre centrafricain

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/06/2014

Le gouvernement de Centrafrique a temporairement bloqué l’utilisation des SMS dans le pays, après qu’un appel à la grève générale a été largement diffusé, lundi 2 juin, sur les téléphones mobiles des Banguissois.

“Ville morte à partir du 5 juin, pas de bar, d'école, de boulot. Restez chez vous jusqu'au désarmement. Partagez, SVP.” Depuis le 2 juin, ce SMS envahit les téléphones mobiles des Centrafricains de Bangui. À tel point que les autorités, inquiètes des répercussions de cet appel à la grève générale, ont décidé d’interdire l’utilisation des SMS, relève le site "Jeune Afrique".

"Sur instruction du Premier ministre [André Nzapayeké, NDLR], l'utilisation des SMS par tous les abonnés de la téléphonie mobile est désormais suspendue à compter du lundi 2 juin 2014 jusqu'à nouvel ordre", indique une lettre envoyée par le ministère des Postes et télécommunications aux quatre opérateurs présents en Centrafrique, Télécel, Moov, Azur et Orange.

“Nous sommes en situation de guerre”

Contacté par "Jeune Afrique", le Premier ministre justifie sa décision : "Nous sommes en situation de guerre. C'est une mesure temporaire, qui devrait durer quelques jours, que nous prenons pour tenter de contrôler la situation sécuritaire."

Cette décision surprenante intervient alors qu’un regain de tensions s’est fait sentir en Centrafrique depuis plusieurs jours. L'attaque de l'église Notre-Dame de Fatima ayant fait 17 morts et conduit à l'enlèvement de 27 personnes, a provoqué une flambée de violences interconfessionnelles à Bangui. Le 30 mai, des manifestations contre les autorités et les troupes internationales ont fait au moins trois morts.

Le gouvernement voit dans les événements de ces derniers jours, des tentatives de manipulation et de destabilisation. "Il y a des ambitions, avérées, cachées. Ce sont ces agitateurs qui, en sous-main, essayent de manipuler, d'instrumentaliser les jeunes pour des raisons purement politiques. Des enquêtes sont en cours. Dès que nous aurons des faits avérés, je pourrai en parler de manière plus précise", avait indiqué, dimanche 1er juin, la présidente de transition, Catherine Samba-Panza, inquiète de la tournure des manifestations.

Aaa

Première publication : 03/06/2014

  • CENTRAFRIQUE

    Nouvelles flambées de violences à Bangui, au moins trois morts

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Deux manifestants tués et des blessés par balles à Bangui

    En savoir plus

  • CENTRAFRIQUE

    Au moins 15 morts dont un prêtre dans l'attaque d'une église à Bangui

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)