Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

Moyen-Orient

Bachar al-Assad vainqueur sans surprise d'une "non-élection"

© AFP - À Damas, des portraits de Bachar al-Assad, au dernier jour de la campagne, le 1er juin

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/06/2014

Le président Bachar al-Assad a été réélu, pour la troisième fois consécutive et sans surprise, à la tête de la Syrie avec 88,7% des voix. Le chef de la diplomatie américaine, John Kerry, a qualifié le scrutin de "non élection".

Le président syrien Bachar al-Assad a été réélu, mercredi 4 juin, pour un mandat de sept ans avec 88,7% des voix. Les deux autres candidats, qui lui servaient de faire-valoir, Hassan al-Nouri et Maher al-Hajjar, ont obtenu respectivement 4,3% et 3,2%. La participation a quant à elle atteint 73,4%, selon la Cour constitutionnelle.

"Je proclame la victoire du Dr. Bachar al Assad en tant que président de la République arabe syrienne qui a obtenu la majorité des suffrages exprimés lors du scrutin", a déclaré le président du parlement, Mohammad al-Laham, lors d'une allocution télévisée.

Cette élection présidentielle, organisée dans les zones contrôlées par le régime dans un pays ravagé par la guerre depuis trois ans, a été qualifiée de "honte" par les États-Unis et de "farce" par l'opposition, l'Otan assurant que ses résultats ne seraient "pas reconnus".

"L'élection présidentielle est une non élection"

John Kerry a notamment qualifié l'élection présidentielle de "non élection, c'est un zéro pointé", a déclaré le chef de la diplomatie américaine, interrogé par des journalistes sur ce scrutin. "Elle est dénuée de sens parce qu'aucun scrutin n'est possible quand des millions d'habitants n'ont même pas la possibilité de voter, quand ils n'ont pas la possibilité de se présenter et qu'ils n'ont pas le choix".

Avant l'annonce imminente des résultats, au moins trois personnes ont été tuées et des dizaines blessées par des tirs intenses d'arme automatique à Damas. Le président Assad avait pourtant demandé en vain de s'abstenir de ce type de manifestation. "Notre expression de joie et d'enthousiasme découlant de notre sentiment national ne justifie pas les tirs en l'air qui menacent la vie des citoyens", a-t-il indiqué dans le communiqué diffusé par la télévision publique.

En trois ans, la guerre civile a fait plus de 162 000 morts en Syrie.

Avec AFP et Reuters
 

Première publication : 04/06/2014

  • SYRIE

    Présidentielle syrienne : "Une mascarade pour valider le succès d'Assad"

    En savoir plus

  • LIBAN

    Le vote des Syriens au Liban provoque le chaos dans les rues de Beyrouth

    En savoir plus

  • SYRIE

    Présidentielle syrienne : les Amis de la Syrie dénoncent une "farce électorale"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)