Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Autriche : Alexander Van Der Bellen s'installe à la tête du pays

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Syrie : nouveau round de négociations à Astana

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matthieu Ricard : "C'est l'économie qui est au service de la société et non l'inverse"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 05/06/2014

"Quand la marine russe débarque à Saint-Nazaire"

© France 24

Presse internationale, Jeudi 25 juin 2014. Au menu de cette revue de presse, la commémoration, à Hong Kong, du 25ème anniversaire de la répression du Printemps de Pékin, en Chine le sommet du G7, la crise en Ukraine, et un contrat à 1,2 milliard d’euros.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook.
 
On commence cette revue de presse internationale à Hong Kong, où des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées, hier soir, pour commémorer la répression du Printemps de Pékin, il y a 25 ans.
 
«Une galaxie de bougies», voilà l’image que The South China Morning Post garde du rassemblement du parc Victoria, la seule manifestation, hier, le sol chinois. Le journal évoque des participants venus du continent pour pouvoir commémorer cet anniversaire. «Quel contraste avec le silence étrange qui a plané sur Pékin», écrit le quotidien, qui rapporte que dans la capitale chinoise, le seul hommage qui ait été toléré par les autorités, a été une visite de quelques membres des familles des victimes au cimetière de Wanan, sous haute escorte. The South China Morning Post cite le témoignage d’une mère de Tienanmenqui raconte s’être retrouvée entourée d’une vingtaine de policiers en civil: «Cela montre que les autorités n’ont toujours pas le courage d’affronter les erreurs commises il y a 25 ans».
 
Hongkong jouit d'un statut à part, avec une liberté de la presse et une liberté de parole inconnues en Chine continentale. C’est notamment la raison pour laquelle The Independent parle d’un «défi» à mille lieues du «black out» imposé en République populaire de Chine.
 
La veillée d’hier a aussi révélé des «fractures» politiques, d’après The Wall Street Journal, qui explique que les tensions entre Hong Kong et la Chine continentale se sont aggravées ces dernières années, et qu’il existe aussi des divisions croissantes à Hong Kong, entre les pro-Pékin et les autres. Le quotidien évoque les efforts d’un groupe, «The Voice of loving Hong Kong», «La voix de ceux qui aiment Hong Kong», qui milite pour faire entendre sa version de l’histoire: «il fallait que Pékin prenne des mesures pour rétablir l’ordre social et maintenir la sécurité».
 
La presse internationale revient aussi sur le sommet du G7 à Bruxelles. Au menu des discussions, l’Ukraine, et une résolution contre la Russie. Celle-ci n’a pas été invitée, les dirigeants du G7 la menacent de nouvelles sanctions. The Guardian rappelle que la recherche d’une solution diplomatique est toutefois toujours à l’ordre du jour. Une solution que le nouveau président ukrainien Petro Porochenko pourrait soumettre directement à Poutine lors des cérémonies du Débarquement.
 
Serait-ce là le début d’une sortie de crise? Pour The Washington Post, la crise ukrainienne a surtout démontré l’incapacité des Occidentaux, et en particulier les Américains, à «défendre la liberté face à la Russie».
 
Les Etats-Unis qui ne sont toutefois pas les seuls à se retrouver en position délicate dans ce dossier. The Wall Street Journal rapporte que quelque 400 marins russes s’apprêtent à débarquer dans le port de Saint-Nazaire pour se former au maniement d’un bâtiment de projection et de commandement, le Vladivostok, le premier  des deux navires Mistral commandés par la marine russe à la France. Un contrat à 1,2 milliard d’euros.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/01/2017 Revue de presse internationale

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 23 janvier, les négociations entre les rebelles et le régime syrien, qui s’ouvrent aujourd’hui à Astana. Le premier...

En savoir plus

23/01/2017 Revue de presse française

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 23 janvier, les résultats du premier tour de la primaire de la gauche. Benoît Hamon arrive en tête, devant Manuel Valls – deux...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus