Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

François Hollande expose la ligne diplomatique de la France

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux, vice-président du Medef

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 05/06/2014

La résistance pacifique s'organise en Thaïlande

Au sommaire de cette édition : la résistance pacifique au coup d’Etat s’organise en Thaïlande ; les internautes égyptiens dénoncent la surveillance massive des réseaux sociaux ; et le surfeur Robby Naish réalise un exploit sur le fleuve Amazone.

LA RÉSISTANCE PACIFIQUE S’ORGANISE EN THAÏLANDE

Faire un salut à trois doigts… c’est le geste inspiré des films « Hunger Games » qu’effectuent des centaines de Thaïlandais dans la rue et sur le web pour manifester leur opposition au coup d’Etat opéré fin mai par l’armée. Une manière originale de défier la junte au pouvoir qui semble séduire de plus en plus les habitants du pays malgré les menaces des militaires qui ont annoncé, mardi, qu’ils envisageaient désormais de procéder à l’arrestation de ceux qui se prêtent à cette forme de contestation.

Mais lever les trois doigts n’est pas la seule méthode employée par les Thaïlandais pour fustiger la prise de pouvoir de l’armée. Comme l’illustrent ces clichés qui circulent sur les réseaux sociaux, certains détracteurs des militaires organisent en effet régulièrement des rassemblements de quelques personnes au cours desquels sont lus en public des ouvrages dénonçant le totalitarisme. Des livres parmi lesquels on trouve 1984 de George Orwell ou des guides de désobéissance civile.

Des initiatives pacifiques qui s’ajoutent à celle menée par les créateurs du groupe Facebook baptisé « the sound of silence », le son du silence en français. Une page sur laquelle les internautes du pays sont invités à exprimer leur opposition au coup d’Etat militaire en se mettant en scène dans des clichés où ils tiennent des feuilles blanches leur masquant une partie du visage. Une façon de signifier aux autorités qu’en dépit de leurs multiples tentatives visant à brider la liberté d’expression des citoyens, ces derniers continueront de se battre pour la démocratie.

ÉGYPTE : LES INTERNAUTES DÉNONCENT LA SURVEILLANCE DU WEB

Le gouvernement égyptien souhaite renforcer dans les plus brefs délais sa surveillance des réseaux sociaux ont révélé le week-end dernier plusieurs journaux locaux. Objectif officiellement poursuivi par les autorités : faciliter le travail de la police dans sa lutte contre le terrorisme et les activités criminelles. Une annonce qui a provoqué de très vives réactions sur la Toile.

Ils sont en effet nombreux à se servir du hashtag « nous sommes observés » sur Facebook et Twitter pour exprimer leur indignation face à la mise en place d’un programme qui menace, selon eux, la vie privée des citoyens égyptiens. Des internautes qui remettent en cause la nécessité d’une surveillance accrue du web et qui s’adressent souvent directement aux autorités pour leur demander de cesser de bafouer les libertés individuelles et la démocratie dans le pays.

Mais si l’heure est avant à l’inquiétude sur les réseaux sociaux égyptiens, certains semblent prendre l’annonce du gouvernement avec humour. C’est notamment le cas des auteurs de ces posts publiés sur Twitter avec les mots-clés « message personnel à celui qui nous surveille ». Des tweets dans lesquels les utilisateurs du web se moquent ouvertement du gouvernement et de son penchant pour l’espionnite aiguë.

Une tentative pour mieux contrôler les contenus qui circulent sur la Toile qui n’est pas une première en Egypte rappelle de son côté le site « Ahram Online ». Ainsi, les autorités du pays surveillent déjà massivement les réseaux sociaux depuis de nombreux mois. Une pratique qui a permis l’arrestation de plusieurs opposants accusés d’inciter à la violence contre la police et les forces armées.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

Suzi LeVine qui tweete via le compte @AmbSuzi défraie la chronique en ligne depuis la publication de ce cliché, lundi. Une photo sur laquelle on la voit prêter serment sur une liseuse électronique quelques instants avant d’être intronisée ambassadrice américaine en Suisse et au Liechtenstein. Une première pour un poste de ce niveau qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes qui sont nombreux à applaudir la méthode très moderne employée par la diplomate pour afficher son allégeance à la constitution américaine.

FAUX DU JOUR

Les voitures Google déployées dans les grandes villes du monde pour les besoins de son service de cartographie Streetview auraient-elles filmé par hasard un meurtre dans les rues d’Edimbourg en Ecosse ? C’est la question qui a agité plusieurs internautes du pays après la diffusion dans les médias de ce cliché montrant un homme se tenir au-dessus de ce qui semble être le corps inanimé d’un deuxième individu. Une photo qui n’est en réalité qu’une mise en scène effectuée par deux amis qui ont profité du passage des véhicules du géant du web pour réaliser cette blague qui en aura piégé plus d’un.

LE QUOTIDIEN D’UN ASTRONAUTE SUR TERRE


A quoi ressemblerait le quotidien d’un astronaute sur Terre ? C’est à cette question que répond avec humour le photographe américain Tim Dodd dans sa série de clichés baptisée « Everyday Astronaut ». Un travail pour lequel l’artiste s’est lui-même mis en scène vêtu d’une combinaison spatiale dans des situations décalées où on peut le voir se brosser les dents, faire ses courses ou encore s’endormir sous les étoiles. Des créations loufoques à retrouver sur son blog.

VIDÉO DU JOUR

Robby Naish a récemment battu le record du monde de la plus longue vague de rivière surfée en planche à rame. Comme on peut le voir sur ces images, l’athlète américain, aujourd’hui âgé de 50 ans, s’est en effet laissé porter sur plus de 450 mètres sur le fleuve Amazone. Un exploit que les internautes pourront découvrir à travers ce clip disponible sur YouTube.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/08/2014 Réseaux sociaux

"L'Ice Bucket Challenge" détourné par un acteur américain

Au sommaire de cette édition : un acteur américain revisite l'Ice Bucket Challenge pour dénoncer les brutalités policières, le ministre indien des Finances provoque la polémique...

En savoir plus

28/08/2014 Réseaux sociaux

Des militants anti-avortement s'opposent au " Ice Bucket Challenge"

Au sommaire de cette édition : des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge", les internautes espagnols affichent leur solidarité avec une victime de viol et...

En savoir plus

27/08/2014 Réseaux sociaux

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

Au sommaire de cette édition : une journaliste indienne lance le "Rice Bucket Challenge", les recommandations de l'Égypte à la police américaine suscitent la polémique et deux...

En savoir plus

25/08/2014 Réseaux sociaux

Le convoi russe en Ukraine : pourquoi et pour qui ?

Au sommaire de cette édition : l’aide humanitaire russe en Ukraine divise les internautes ; des célébrités chinoises sont la cible d’une campagne anti-drogue de Pékin ; et un...

En savoir plus

22/08/2014 Réseaux sociaux

Le "Doubtfire Face", nouveau défi de la Toile contre le suicide

Au sommaire de cette édition : les internautes réalisent un nouveau défi en ligne pour lutter contre le suicide, un tweet du Président de la République d'Iran Hassan Rohani...

En savoir plus