Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Père Noël habite en Chine"

En savoir plus

Amériques

Trois policiers abattus au Nouveau-Brunswick, le meurtier traqué

© Moncton Times and Transcript | Le tueur, photographié pendant la tuerie.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/06/2014

Un homme a abattu, en pleine rue, trois policiers et en a blessé deux autres, mercredi dans la soirée, à Moncton, principale ville de la province canadienne du Nouveau-Brunswick. Une chasse à l'homme a été engagée pour retrouver le tueur.

Armé d'un fusil mitrailleur et d'un autre fusil attaché dans le dos, l'homme a fait feu en pleine rue, dans la ville canadienne de Moncton, au Nouveau-Brunswick, mercredi 4 juin vers 19h30 locales (jeudi 1H30 GMT). Le tireur a ciblé les forces de police, tuant trois policiers et en blessant deux autres.

Toute la nuit, les policiers ont engagé une traque dans le nord-est de la ville pour tenter de retrouver l'auteur de la tuerie. Selon les images des télévisions locales, des policiers armés encerclaient un secteur boisé où le suspect se serait réfugié.

Le suspect a été identifié par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) grâce à un cliché pris par un photographe du journal local de Moncton, le "Times & Transcript", au moment du drame. Il s'agit d'un homme de 24 ans, vêtu d'une veste et d'un pantalon treillis, avec les cheveux mi-longs de couleur claire retenus par un bandeau, et d'une barbe naissante. Son nom : Justin Bourque, selon la police.

"Restez à l'intérieur"

Pour l'heure, les circonstances exactes de cette tuerie restent inconnues. Pour éviter d'autres victimes, la police a recommandé aux habitants de ne pas sortir et de se barricader. "Restez à l'intérieur. Verrouillez vos portes", a conseillé la police fédérale en demandant aux automobilistes de rester à l'écart de la zone de la traque.

Le maire de Moncton, George Leblanc, a demandé "à tous les résidents de respecter les avertissements" de la police qui travaille "dans des conditions extrêmement difficiles". Il a recommandé aux personnes qui n'étaient pas en mesure de rentrer chez elles d'aller chez des amis ou dans leur famille et d'y "rester jusqu'à avis contraire".

"J'exprime mes plus sincères condoléances aux familles des policiers décédés, ainsi qu'à leurs collègues. Leur courage, et leurs actions ce soir, resteront gravés dans nos mémoires", a-t-il ajouté.

Le pronostic vital des deux policiers blessés n'est pas engagé. "Ils sont dans un état stable", a déclaré lors d'une conférence de presse le Dr Dhany Charest, neurochirurgien à l'hôpital de cette ville de 70 000 habitants.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique Steven Blaney s'est déclaré "ébranlé par la tragédie de Moncton" tandis que le Premier ministre de la province David Alward se disait "choqué et attristé".

Avec AFP

Première publication : 05/06/2014

  • ÉCOLOGIE

    Le Canada met un frein aux recherches sur l'environnement

    En savoir plus

  • CANADA

    Le Canada laisse libre cours à la prostitution

    En savoir plus

  • PÔLE NORD

    Le Canada veut mettre la main sur le pôle Nord

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)