Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Jean-Pierre Chevènement embourbé dans les gaffes

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libreville retient son souffle dans l'attente des résultats de la présidentielle

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

LE DÉBAT

"Islam de France" : l'équation à résoudre du gouvernement.

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Puppa Lek Sen, héritier du reggae africain

En savoir plus

FOCUS

Proche-Orient : l’essor du tourisme politique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Tensions entre Grecs et réfugiés sur l’île de Chios

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Le plan pour l'islam de France

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

États-Unis : Yellen promet une hausse progressive des taux, les marchés réagissent

En savoir plus

Afrique

Seconde Guerre mondiale : un tirailleur malien se souvient

© capture d'écran FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/06/2014

À la veille de la Seconde Guerre mondiale, des centaines de milliers de tirailleurs ont été mobilisés pour se battre aux côtés des Alliés. Nama Soubadiarra est l’un des derniers vétérans maliens encore en vie. Il évoque ses souvenirs. Reportage.

À bientôt 100 ans, les souvenirs sont flous mais certaines images restent. Nama Soubadiarra est l’un des derniers tirailleurs maliens de la Seconde Guerre mondiale à être encore en vie. Comme lui, ils ont été plus de 120 000 appelés, venus de ce que l’on appelait à l'époque l'Afrique Occidentale Francaise, à prendre les armes contre l'Allemagne nazie en 1940.

Coiffé d’un couvre-chef traditionnel, vêtu d’une tunique rose, l’ancien combattant se souvient. La mobilisation, la prise des armes puis le départ vers la France. Ce jour où il a quitté son village pour gagner le front. "Avec les réservistes qu'on a mobilisés, on a pu être ensemble pour débarquer en France. On a pris deux bateaux à Dakar pour débarquer ensuite à Bordeaux", évoque-t-il au milieu de ses amis.

Depuis, l’ancien adjudant-chef de l'armée française ne s’est jamais séparé de ses trésors de guerre. Les murs de sa maison témoignent de son passé de soldat de 2e classe. Une Légion d'honneur, une Croix du combattant de l'Europe et des photos rappellent l'histoire d'une carrière militaire bien remplie. Celle d'un héros ordinaire de la Seconde Guerre mondiale.

"Comme lui, il y a beaucoup de Maliens qui ont été recrutés par l’armée française, explique Moustaphe Diallo, documentariste et spécialiste de l'Histoire des tirailleurs du Mali. Quand je dis Malien je parle de Soudanais. Parce que à l'époque c'était pas des Maliens, c'était des Soudanais."

Première publication : 05/06/2014

  • DISPARITION

    Derniers honneurs pour Claude Mademba Sy, doyen des tirailleurs sénégalais

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Seconde Guerre mondiale : le dernier Navajo "code talker" est décédé

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    "D-Day" : "On ne savait pas ce qui nous attendait"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)