Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, alliée inévitable ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, Ukraine, UE... le cap diplomatique de François Hollande

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le président du Parlement nigérien inquiété dans une affaire de trafic de bébés

En savoir plus

SUR LE NET

"L'Ice Bucket Challenge" détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au " Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Honduras : ces enfants qui fuient leur pays au péril de leurs vies

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Garrigues, historien et spécialiste d'histoire politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Birdman" en ouverture de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

À Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 08/06/2014

L’ONG « The Syria Campaign » s'attaque à Facebook

Dans cette édition : l’ONG « The Syria Campaign » s’attaque à Facebook ; les internautes espagnols se mobilisent contre la monarchie ; et un homme joue du saxophone en surfant.

L’ONG « THE SYRIA CAMPAIGN » S’ATTAQUE À FACEBOOK

Obtenir des responsables de Facebook qu’ils fassent don des sommes générées par les publicités qui ont été diffusées pendant plusieurs semaines sur le réseau social pour promouvoir la candidature de Bachar al-Assad à la présidentielle syrienne du 3 juin dernier… voici l’objectif poursuivi par l’ONG « The Syria Campaign » dans sa dernière campagne en date. Une opération qui s’articule autour d’un site spécialement créé pour l’occasion.

Un site baptisé « ads for dictators », calqué sur le modèle de la page d’accueil de Facebook, sur lequel les internautes sont invités à signer une pétition adressée au fondateur du réseau social, Mark Zuckerberg. Un texte qui lui demande de donner à des associations venant en aide aux réfugiés syriens l’argent versé par les équipes de campagne d’al-Assad.

Et pour s’assurer que son initiative trouve le plus large écho possible sur la Toile, l’ONG fait également circuler en ligne des affiches et des photomontages dénonçant l’attitude de Facebook, accusé de faire des affaires avec un dictateur responsable de la mort de centaines de milliers de morts.

Une campagne qui semble déjà avoir séduit une partie des utilisateurs du web qui sont nombreux à multiplier les messages sur les réseaux sociaux pour faire pression sur Mark Zuckerberg. Des internautes pour qui la seule chose honorable à faire désormais est d’offrir aux victimes du conflit syrien les sommes engrangées par la régie publicitaire de Facebook pour faire la promotion de l’homme fort de Damas.

MOBILISATION CONTRE LA MONARCHIE EN ESPAGNE

Comme on peut le voir sur ces images amateurs filmées à Madrid, Grenade ou Saragosse, des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées, lundi, dans les rues des grandes villes espagnoles après l’annonce de l’abdication du Roi Juan Carlos. Des manifestants réunis pour réclamer la fin de la monarchie dans le pays et qui ont largement eu recours au web pour s’organiser.

C’est en effet via Twitter que beaucoup d’internautes ont fait circuler des messages appelant les citoyens à protester contre le système politique actuellement en place en Espagne. Une mobilisation soutenue par le mouvement des « indignés » espagnols qui a notamment créé un site pour répertorier tous les points de rassemblement.

Un mouvement contestataire qui s’est manifesté dans les rues du pays et qui continue de se faire entendre en ligne. Ils sont ainsi nombreux à faire usage du hashtag « pour une troisième République » sur les réseaux sociaux pour faire part de leur mécontentement. Des protestataires qui considèrent que la monarchie est aujourd’hui obsolète et qui réclament l’organisation rapide d’un référendum pour décider ou non du maintien de ce système politique. Une demande également formulée dans une pétition en ligne qui a déjà recueilli plus de 300 000 signatures.

Une vague de contestation qui, selon la journaliste Noemi Hernandez, interrogée par le site de la BBC, serait principalement portée par la jeunesse espagnole, une frange de la population qui s’exprime essentiellement sur la Toile. Un espace où les Républicains seraient d’ailleurs majoritaires à en croire une enquête du journal espagnol « Publico » qui indique que 87 % des internautes du pays sont favorables au retour de la République en Espagne.

TENDANCE DU JOUR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

#NotHappy est le hashtag qu’utilisent des centaines d’internautes pour s’en prendre à Pharrell Williams. En cause : la couverture de l’édition britannique du mois de Juillet du magazine Elle sur laquelle l’artiste arbore une coiffe amérindienne en plumes. Une initiative qui a provoqué la colère d’une partie des utilisateurs des réseaux sociaux qui estime qu’il s’agit d’une mise en scène de mauvais goût manquant de respect à la culture amérindienne. Des critiques qui ont fini par pousser Williams à présenter ses excuses à tous ceux qu’il a pu offenser dans cette affaire.

INFOGRAPHIE DU JOUR

En l’espace de 30 secondes, 330 nouveaux comptes sont créés sur Twitter et plus de 171 000 commentaires sont rédigés sur le site de microblogging. C’est ce que révèle cette infographie du site pennystocks.la qui s’intéresse aux flux de données échangées en ligne en temps réel. Un document qui permet également d’apprendre que toutes les 30 secondes, ce sont environ 138 000 recherches qui sont effectuées sur Google ou que dans ce court lapse de temps, près d’un million six cent cinquante mille messages sont publiés sur Facebook.

FRANCE : UNE PÉTITION POUR QUE LE 15 JUILLET SOIT FÉRIÉ

« En cas de victoire de l’équipe de France de football en finale de la coupe du monde le 13 juillet prochain, nous voulons que le mardi 15 juillet devienne un jour férié ». Voici la demande insolite effectuée par les journalistes du quotidien sportif français « l’Equipe » dans une pétition mise en ligne cette semaine sur leur site. Un texte que les internautes sont invités à parapher au plus vite et qui commence à rencontrer un certain succès sur la Toile puisque plus de 4 000 personnes ont déjà apporté leur soutien à l’initiative en moins d’une semaine.

VIDÉO DU JOUR

Faire du surf tout en jouant du saxophone… c’est la drôle d’idée qu’a eue le musicien Reggie Padilla. Un exploit loin d’être évident à accomplir que les internautes pourront apprécier dans cette vidéo récemment mis en ligne sur YouTube.
 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

26/08/2014 Réseaux sociaux

"L'Ice Bucket Challenge" détourné par un acteur américain

Au sommaire de cette édition : un acteur américain revisite l'Ice Bucket Challenge pour dénoncer les brutalités policières, le ministre indien des Finances provoque la polémique...

En savoir plus

28/08/2014 Réseaux sociaux

Des militants anti-avortement s'opposent au " Ice Bucket Challenge"

Au sommaire de cette édition : des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge", les internautes espagnols affichent leur solidarité avec une victime de viol et...

En savoir plus

27/08/2014 Réseaux sociaux

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

Au sommaire de cette édition : une journaliste indienne lance le "Rice Bucket Challenge", les recommandations de l'Égypte à la police américaine suscitent la polémique et deux...

En savoir plus

25/08/2014 Réseaux sociaux

Le convoi russe en Ukraine : pourquoi et pour qui ?

Au sommaire de cette édition : l’aide humanitaire russe en Ukraine divise les internautes ; des célébrités chinoises sont la cible d’une campagne anti-drogue de Pékin ; et un...

En savoir plus

22/08/2014 Réseaux sociaux

Le "Doubtfire Face", nouveau défi de la Toile contre le suicide

Au sommaire de cette édition : les internautes réalisent un nouveau défi en ligne pour lutter contre le suicide, un tweet du Président de la République d'Iran Hassan Rohani...

En savoir plus