Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yemen : couvre-feu décrété à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

FRANCE

Investi, Porochenko annonce la signature de l’accord économique avec l’UE

© AFP

Vidéo par Florence THOMAZEAU

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/06/2014

Le milliardaire Petro Porochenko a été investi, samedi, à la présidence de l'Ukraine. Il s'est engagé à maintenir l'unité du pays et à mener l’ex-république soviétique vers l'Union européenne.

Lors de son discours d'investiture devant le Parlement ukrainien, Petro Porochenko a promis la "signature le plus vite possible" du volet économique de l'accord d'association avec l'Union européenne. Le refus de l’ex-président Yanukovitch de signer cet accord de coopération économique avec l’Union Européenne avait déclenché les manifestations de la place Maïdan, conduisant à la chute du régime pro-russe. "Nous considérons cela comme un premier pas vers l'adhésion à l'Union européenne", a-t-il dit. "Les Ukrainiens ont été longuement arrachés à l'Europe. Aujourd'hui nous revenons dans notre maison, c'est un processus irréversible. Que Dieu nous bénisse. Gloire à l'Ukraine". 

Auparavant, le nouveau Président a évoqué l'est du pays en proie à une insurrection séparatiste prorusse. "Je ne veux pas la guerre, je ne veux pas de vengeance. Je veux la paix et je vais tout faire pour l'unité de l'Ukraine", a-t-il solennellement affirmé. Petro Porochenko, s'adressant aux habitants de la région industrielle russophone du Donbass a promis de mener une décentralisation du pouvoir et de garantir l'usage libre de la langue russe."Beaucoup d'entre vous ont senti +les charmes" du règne des terroristes", a-t-il dit, en russe, à l'intention des habitants des régions de l'Est rebelle. "Nous ne vous abandonnerons en aucune circonstance", a-t-il poursuivi. "Je viendrais très prochainement vous voir".

 
Le président Porochenko a reconnu que le rétablissement de la paix serait impossible sans la normalisation des relations avec la Russie tout en précisant que le statut de la Crimée, péninsule ukrainienne annexée à la Russie, et l'orientation proeuropéenne de l'Ukraine n'étaient pas négociables.
 
Lors des cérémonies du D-Day, première rencontre avec Vladimir Poutine
 
Pour la première fois depuis quelques mois, l’Ukraine montre des signes de désescalade. De concert avec Vladimir Poutine, il a prévu de lancer des négociations dès dimanche, à Kiev, afin de déboucher sur un cessez-le-feu."Le dialogue a commencé, c'est une bonne chose", a déclaré vendredi soir Petro Porochenko, qui a promis après son élection que l'ex-république soviétique ne deviendrait pas la Somalie, en proie à la guerre civile depuis plus de 20 ans. Vladimir Poutine a approuvé une approche "juste dans l'ensemble". 
 
Petro Porochenko, homme d'affaires qui s'est enrichi dans le chocolat, succède à Viktor Ianoukovitch, destitué fin février après un bain de sang sur le Maïdan de Kiev et en fuite depuis en Russie, à l'issue de trois mois de contestation pro-européenne dans un froid glacial.  
 
Il aura pour lourde tâche de concrétiser les aspirations européennes, de sortir le pays d'une récession quasi ininterrompue depuis deux ans et aggravée par la crise actuelle. Mais son défi le plus urgent sera de rassembler un pays en quasi état de guerre civile. Vendredi, Kiev a déploré la mort d'un policier et la perte d'un avion de transport militaire dans des attaques des rebelles, désormais maîtres d'une partie de la frontière et de Donetsk.
 
Avec AFP et Reuters

Première publication : 07/06/2014

  • UKRAINE

    Petro Porochenko, le roi du chocolat élu à la présidence ukrainienne

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Ukraine : Moscou approuve "dans l’ensemble" l’approche de Kiev sur la crise

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Ukraine : Obama promet le soutien des États-Unis à Porochenko

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)