Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Asie - pacifique

L'aéroport international de Karachi attaqué par des hommes armés

© L'aéroport international Jinnah de Karachi (Wikipedia)

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/06/2014

L’aéroport international Jinnah de Karachi a été attaqué dimanche soir par des hommes lourdement armés. Des échanges de tirs à l’arme automatique et des détonations de grenades ont été entendus. Un premier bilan officiel fait état de cinq morts.

Dimanche soir, des hommes lourdement armés ont pris d’assaut l'aéroport de Karachi, capitale économique du Pakistan, ce qui a notamment provoqué la suspension de tous les vols, a indiqué Rao Muhammad Anwar, un haut responsable de la police.

Cette source a expliqué que les assaillants ont pénétré dans l’aéroport avec des armes automatiques et des grenades et que des échanges de tirs avaient lieu avec les responsables de la sécurité. "Des échanges de tirs se poursuivent. Nous ne connaissons pas le nombre exact des attaquants mais nous soupçonnons que quatre à six terroristes ont attaqué l'aéroport", a-t-il dit.

Des images retransmises à la télévision dans le courant de la soirée ont montré des nuages de fumée s'élevant du tarmac sur lequel étaient stationnés les avions.

Le docteur Seemi Jamali, qui dirige le principal hôpital de la ville, le Jinnah Hospital, a déclaré que "cinq corps avaient été amenés dans l'établissement et qu'un blessé y avait été accueilli". Elle a ajouté que trois d'entre eux étaient des membres des Forces de sécurité de l'aéroport (ASF) et les deux autres des employés de la compagnie aérienne pakistanaise Pakistan International Airlines. La personne blessée est également membre de l'ASF.

L'assaut n'a pas encore été revendiqué, mais, depuis une décennie, le Pakistan est aux prises avec une insurrection islamiste qui a déjà fait des milliers de morts.

En février dernier, le gouvernement du Premier ministre Nawaz Sharif avait ouvert des négociations avec la coalition islamiste Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP) en février. 

Les deux parties avaient conclu un cessez-le-feu le 1er mars, mais celui-ci avait finalement volé en éclats un mois plus tard.

Avec AFP
 

Première publication : 08/06/2014

  • PAKISTAN

    Pakistan : des frappes aériennes tuent 60 insurgés dans les zones tribales

    En savoir plus

  • Sur le Net

    Twitter censure des contenus "blasphématoires" au Pakistan

    En savoir plus

  • PAKISTAN - INDE

    Le Premier ministre pakistanais se rendra à l'investiture de Modi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)