Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

EUROPE

Porochenko veut la fin des combats dans l’est de l'Ukraine dès "cette semaine"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/06/2014

Après des premiers pourparlers tenus avec l’ambassadeur russe en Ukraine, la présidence ukrainienne a annoncé dans un communiqué vouloir mettre fin aux combats qui ravagent l’est du pays dès "cette semaine".

Dimanche, le nouveau chef de l’État ukrainien, Petro Porochenko, a annoncé qu’il souhaitait mettre fin dès cette semaine aux combats dans l'est du pays, en proie à une insurrection prorusse. L’annonce a été effectuée par voie de communiqué par la présidence ukrainienne, suite à la tenue de premiers pourparlers avec Mikhaïl Zourabov, l'ambassadeur de Russie en Ukraine.

"Nous devons mettre fin aux tirs cette semaine", déclare Porochenko dans ce document publié à l’issue d’une réunion qui accueillait également l'ambassadeur d'Ukraine en Allemagne, Pavlo Klimkine, et une représentante de l'OSCE, Heidi Tagliavini. Le président ukrainien indique que ces pourparlers tripartites se tiendront tous les jours afin de mettre en place un plan de pacification de l'est de l'Ukraine.

"Chaque jour pendant lequel des gens meurent, chaque jour pendant lequel l'Ukraine paye un prix aussi élevé, est inacceptable", martèle Porochenko.

"C'est pourquoi il faut tout d'abord rétablir le fonctionnement de la frontière de l'Ukraine pour garantir la sécurité de tout citoyen d'Ukraine qui vit dans le Donbass, indépendamment de ses sympathies politiques", ajoute-t-il.

Première détente

L'insurrection prorusse dans l'est de l'Ukraine, orchestrée selon Kiev par Moscou, et l'"opération antiterroriste" lancée par les forces ukrainiennes pour la mater ont fait en près de deux mois plus de 200 victimes (rebelles, forces ukrainiennes et civils).

Les séparatistes prorusses contrôlent notamment Donetsk et Lougansk, les deux grandes villes du bassin minier du Donbass, poumon industriel du pays.

Lors d'un bref entretien vendredi en marge des cérémonies commémoratives du Débarquement en France, Petro Porochenko et son homologue russe Vladimir Poutine étaient tombés d’accord sur le fait d'ouvrir des négociations rapidement à Kiev, un premier signe de détente après l'escalade de ces derniers mois.

Avec AFP

Première publication : 08/06/2014

  • UKRAINE

    Investi, Porochenko annonce la signature de l’accord économique avec l’UE

    En savoir plus

  • Un oeil sur les médias

    D-Day entre commémoration et diplomatie

    En savoir plus

  • CÉLÉBRATIONS DU DÉBARQUEMENT

    À Paris, les tractations diplomatiques entre Poutine et les Occidentaux ont débuté

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)