Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Moyen-Orient

Au Vatican, Pérès et Abbas vont prier pour la paix avec le pape

© AFP | Mahmoud Abbas et Shimon Peres, en mai 2013.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/06/2014

Les présidents israélien Shimon Peres et palestinien Mahmoud Abbas sont attendus au Vatican, dimanche 8 juin, où ils doivent se réunir avec le pape François, pour prier pour la paix au Proche-Orient.

Le pape François a invité, dimanche 8 juin, dans les somptueux jardins du Vatican les présidents d'Israël et de l’Autorité palestinienne, Shimon Peres et Mahmoud Abbas, à une rencontre de prière. Ils seront accompagnés de délégations non politiques de 15 à 20 personnes, ainsi que du patriarche orthodoxe de Constantinople, Bartholomée. Les trois devraient se donner la main et planter un olivier.

"J'offre ma maison au Vatican, pour accueillir cette rencontre de prière. Tous, nous désirons la paix. Beaucoup de personnes la construisent chaque jour par de petits gestes. Nombreux sont ceux qui souffrent et supportent patiemment les efforts de beaucoup de tentatives pour la construire", avait déclaré le chef de l'Église catholique, en lançant son invitation aux deux leaders politiques le 25 mai à Bethléem, alors qu’il était en visite en Terre Sainte.
 
Geste historique
 
Le Vatican a défini la rencontre comme une "invocation pour la paix" pour éviter qu'elle soit assimilée à une "prière interreligieuse" qui poserait des problèmes inextricables aux trois religions. Ce rendez-vous ne pouvait se tenir ni un vendredi, jour saint musulman, ni un samedi, jour de shabbat pour les juifs. Pour les chrétiens, ce dimanche 8 juin sera celui de la Pentecôte, la troisième plus importante fête après Pâques et Noël.
 
Dans un ordre respectant la chronologie, les représentants juifs, chrétiens, puis musulmans auront un temps pour prier tour à tour et chacun sur trois thèmes choisis : celui de la "création" qui les rend tous frères, celui de la "demande de pardon", et enfin celui de "l'invocation pour la paix". Les prières en hébreu, anglais, italien, arabe seront accompagnées d'intermèdes musicaux. Enfin, si la "rencontre" a lieu dans les jardins du Vaticain, c’est parce qu’un lieu neutre devait être choisi. Toute salle porteuse de fresques chrétiennes était proscrite et il fallait éviter que la prière soit dirigée vers l'est, direction de La Mecque.
 
Si ce geste est historique et inédit au Vatican, aucun fruit immédiat n'en est attendu pour relancer le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens. Dans la foulée de son invitation, le pape avait tenu à préciser que cela ne constituait en aucun cas une tentative de "médiation" de sa part, mais simplement une expression de sa conviction que la prière pouvait inspirer la paix.

Avec AFP

Première publication : 08/06/2014

  • PROCHE-ORIENT

    Le pape François invite les présidents israélien et palestinien au Vatican

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Le pape François en Terre sainte : un pèlerinage forcément politique

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)