Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump accuse Google de rouler pour Hillary Clinton

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Soudan accusé d'attaques chimiques au Darfour

En savoir plus

POLITIQUE

Primaire de la droite : semaine maudite pour Nicolas Sarkozy

En savoir plus

POLITIQUE

Présidentielle américaine : avantage Hillary Clinton

En savoir plus

FOCUS

L’Afghanistan dans l’impasse politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Exposition "Hergé" : qui était le créateur de Tintin ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Shimon Peres : que reste-t-il des accords d'Oslo ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mondial de l'auto : place aux voitures électriques et autonomes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep : bombardements russes, coups de menton américains"

En savoir plus

Moyen-Orient

Au Vatican, Peres et Abbas ont prié pour la paix au Proche-Orient

© AFP | Le pape François en compagnie des deux chefs d'État

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/06/2014

Réunis au Vatican par le pape François, les présidents israélien et palestinien Shimon Peres et Mahmoud Abbas ont prié, dimanche 8 juin, pour la paix au Proche Orient.

Dimanche, les jardins du Vatican ont accueilli une prière historique et inédite, qui a réuni le pape François et les présidents israélien Shimon Peres et palestinien Mahmoud Abbas. Cette "invocation pour la paix" au Proche-Orient était organisée à l’initiative du souverain pontife, qui a insisté sur le fait qu’il ne s’agissait en aucun cas d’une tentative de médiation.

Les deux présidents, qui semblaient heureux de se retrouver en présence du pape François à la résidence Sainte-Marthe, sont montés ensemble, avec le souverain pontife et le patriarche orthodoxe de Constantinople, Bartholomée, dans un minibus blanc pour rejoindre le lieu de la rencontre, situé dans les jardins, près des Musées du Vatican.

Assis côte à côte, devant leurs délégations alignées sur chaque côté de la pelouse, ils ont suivi, très recueillis, les prières psalmodiées en hébreu par des rabbins, accompagnées par un orchestre de cordes qui jouait divers airs, notamment le célèbre air juif invitant à la paix "Shalom Aleichem".

Des psaumes du roi David, une prière de repentir du Yom kippour et une prière d'un rabbin ukrainien, Nahman de Breslavia, datant du début du XIXe siècle, ont retenti au coucher du soleil, à l'abri de haies de lauriers.

Puis, dans un ordre respectant la chronologie des trois religions, ce fut le tour des représentants des chrétiens, qui, commençant par Bartholomée, se sont exprimés en anglais, italien et arabe.

Ils ont notamment lu une prière de Saint-François d'Assise et un texte de Jean-Paul II sur la repentance "pour les mots et attitudes causées par la haine, l'orgueil, le désir de dominer les autres". Avant de nouveaux intermèdes musicaux.

Les musulmans ont prié sur les mêmes thèmes, en arabe: "Oh Seigneur, apporte la paix au pays de la paix (...) et abolit l'injustice contre les opprimés de cette terre", espérait l’une des prières.

Cette prière pour la paix au Proche Orient, en dépit de son caractère hautement symbolique, ne devrait toutefois pas avoir d’effet immédiat sur une éventuelle relance du processus de paix entre Israéliens et Palestiniens. Des efforts qui, de l’aveu des deux chefs d’État, sont actuellement dans une impasse.

Avec AFP

 

Première publication : 08/06/2014

  • VATICAN

    Au Vatican, Pérès et Abbas vont prier pour la paix avec le pape

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Le pape François invite les présidents israélien et palestinien au Vatican

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Le pape François en Terre sainte : un pèlerinage forcément politique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)