Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 09/06/2014

"Le FN est un parti pétainiste"

© France 24

Presse française, Lundi 9 juin 2014. Au menu de cette revue de presse, une nouvelle provocation signée Jean-Marie Le Pen, la menace islamiste en prison, et deux tentatives de conciliation, en Ukraine et au Proche-Orient.

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
Au menu de la presse française, ce matin, la polémique déclenchée par Jean-Marie Le Pen, président d’honneur du FN.
 
Sur son blog hébergé par le site du FN, Le Pen père évoquait des artistes ayant pris position contre son parti. Interrogé sur le chanteur juif Patrick Bruel, il répondait: «On fera une fournée la prochaine fois» - une énième polémique qui «met à mal la stratégie de dédiabolisation» du FN engagée par sa fille, rappelle le Parisien, qui cite la réaction de Marine Le Pen: «Je suis convaincue que le sens donné à ses propos relève d’une interprétation malveillante. (Mais le fait de) ne pas avoir anticipé l’interprétation qui serait faite de cette formulation est une faute politique». Pas vraiment ce qui s’appelle récuser un propos.
 
Cette ébauche de critique est une première. D’après le Figaro, si Marine Le Pen «ne pardonne plus», c’est parce qu’elle met en orbite pour 2017, ce qui signifie que le FN «se trouve dans l’obligation de ne plus être clivant», de se présenter comme un parti comme les autres.
 
C’est une idée battue en brèche Slate, qui associe le FN au régime de Vichy. «Les électeurs qui votent FN votent pétainiste», écrit le site, en expliquant que «ceux qui votent FN ne sont pas des pétainistes, mais que le parti pour lequel ils votent, l’est», notamment parce qu’il propose une hiérarchie sociale fondée sur le sang français, avec la thèse de la «priorité nationale» combinée à la suppression du droit du sol.
A la Une également, la menace islamiste en prison, un problème soulevé avec l’affaire Mehdi Nemmouche, l’auteur présumé de la tuerie du musée juif de Bruxelles. Ce délinquant multirécidiviste se serait radicalisé au cours de ses années de détention. Le Figaro avance le chiffre de «quelque 150 détenus» qui chercheraient «à fanatiser une population carcérale qui compte de nombreux détenus musulmans». Face à eux, l’Administration pénitentiaire manquerait de moyens, avec seulement douze agents pour suivre les éléments les plus dangereux. Ce qui poserait aussi problème, relève le père Michel Viot, aumônier, serait le manque d’aumôniers musulmans dans les prisons - 167 pour toute la France, contre 900 aumôniers chrétiens.
 
La presse française évoque aussi deux efforts de conciliation. La Croix revient sur la prière organisée hier au Vatican par le pape François, qui avait Shimon Peres et Mahmoud Abbas à le joindre. «Un geste historique et inédit», d’après le journal, qui relève que la rencontre n’avait pas pour but de relancer le processus de paix.
 
Espoirs de dialogue également entre Kiev et Moscou, après les conciliabules du DDay. Libération parle d’un rapprochement «en trompe-l’œil», en rappelant que Poutine essaie de faire avancer un projet de cessez-le-feu, «qui pourrait déboucher sur un gel du conflit».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/01/2017 Revue de presse française

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 23 janvier, les résultats du premier tour de la primaire de la gauche. Benoît Hamon arrive en tête, devant Manuel Valls – deux...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus