Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "sains et saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Irak : offensive irakienne et frappes américaines contre l'État islamique à Amerli

    En savoir plus

  • UE : le Polonais Tusk président du Conseil, l'Italienne Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

EDF: la justice s'interroge sur des fonds perçus par l'épouse du patron

AFP

AFP Photo

La justice mène une enquête pour trafic d'influence sur des fonds reçus par la comédienne Rachida Khalil, épouse du patron d'EDF Henri Proglio, qui auraient été versés par des prestataires ou la fondation de l'entreprise, a révélé dimanche Le Point.

Confirmée à l'AFP de source judiciaire, cette enquête préliminaire du parquet de Paris est consécutive à un signalement à l'été 2013 de Tracfin, la cellule de Bercy chargée de surveiller les mouvements financiers suspects, qui avait été saisie par des banques de Rachida Khalil, comme l'avait déjà révélé Le Point.

Sollicité dimanche par l'AFP, un porte-parole d'EDF s'est refusé à tout commentaire.

En juillet 2013, interrogé sur ce signalement Tracfin et notamment sur un versement de 20.000 euros sur un compte de Rachida Khalil par une entreprise de conseil ayant travaillé pour EDF, Henri Proglio avait dénoncé "une manipulation".

"Mais il en faut davantage pour me déstabiliser. +Caramba, encore raté+", avait ajouté Henri Proglio, dans une allusion aux rumeurs récurrentes sur la volonté de l'Exécutif de ne pas reconduire à la tête d'EDF ce grand patron nommé par Nicolas Sarkozy en 2009.

Une assemblée générale extraordinaire se prononcera en novembre sur le renouvellement d'Henri Proglio à la tête de l'entreprise, contrôlée à 84% par l'Etat.

La justice, qui a saisi l'office anti-corruption de la police judiciaire (Oclciff), tentera d'établir si les sommes perçues par Rachida Khalil relèvent du mécénat ou sont le fruit d'un trafic d'influence lié à la présence d'Henri Proglio à la tête d'EDF. Interrogée en juillet 2013 par Le Point au sujet du chèque de 20.000 euros, Rachida Khalil avait évoqué "un contrat de sponsoring".

Selon Le Point, outre le chèque de 20.000 euros versés par le prestataire de service d'EDF, sont également étudiés d'importantes rentrées en liquide ainsi qu'un versement de la Fondation EDF à une société de production de Rachida Khalil.

Première publication : 09/06/2014