Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Cessez-le-feu à Gaza : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Et si la gauche assouplissait les 35 heures ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

En savoir plus

  • Hollande : Assad "n'est pas un partenaire de la lutte contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Contre-offensive des pro-russes à l'Est, Kiev en appelle à l'Otan

    En savoir plus

  • Michel Platini renonce à briguer la présidence de la Fifa

    En savoir plus

  • Trafic présumé de bébés : le président du Parlement a quitté le Niger

    En savoir plus

  • Macron prêt à autoriser "toutes les entreprises" à déroger aux 35 heures

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

FRANCE

La dernière sortie de Jean-Marie Le Pen embarrasse de nouveau le FN

© AFP / Jean-Marie Le Pen

Vidéo par FRANCE 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/06/2014

Le dernier dérapage de Jean-Marie Le Pen, qui a suggéré une "fournée" pour le chanteur Patrick Bruel, crée le trouble au sein même du parti frontiste de Marine Le Pen. Père et fille multiplient les déclarations par médias interposés.

La guerre serait-elle déclarée entre le père et la fille ? Les attaques fusent entre Marine Le Pen et les dirigeants du Front national (FN) d'un côté, et Jean-Marie Le Pen de l'autre, depuis le dernier dérapage du fondateur et président d'honneur du parti révélé dimanche.

Dans une vidéo diffusée sur le site du Front national, et qui n'est plus accessible, Jean-Marie Le Pen s’en prend aux artistes anti-FN dont il suggère de faire une "fournée", notamment pour le chanteur Patrick Bruel. Des propos qu'il a réitérés lundi 9 juin à l'antenne de RMC, récusant toute connotation antisémite. Parmi ces artistes qui se sont publiquement inquiétés du score sans précédent du FN aux élections européennes en France (25 %), on compte également Yannick Noah ou encore Madonna.

À l'intention de sa fille, qui a qualifié ses propos de "faute politique", il réplique "que la faute politique, c'est ceux qui se sont alignés sur la pensée unique. Ils voudraient ressembler aux autres partis politiques".

Malaise au Front national

Ce nouveau dérapage de Jean-Marie Le Pen met le Front national dans l’embarras alors même que Marine Le Pen avait réussi à prendre des distances avec le passé sulfureux de son père.

Dimanche, la fille du fondateur du Front national a dû monter au créneau. Elle a regretté la "faute politique" de son père, tout en se disant "convaincue que le sens donné à ses propos relève d'une interprétation malveillante". "Ne pas avoir anticipé l'interprétation qui serait faite de cette formulation est une faute politique dont le Front national subit les conséquences", a-t-elle ajouté.

Jean-Marie Le Pen avait confié, sur BFM TV le même soir, vivre cette déclaration de Marine Le Pen "un petit peu" comme une trahison avant de rappeler qu'il était nommé "à vie" président d'honneur du parti d'extrême droite.

Condamnations des organisations antiracistes

Plusieurs associations antiracistes ont d'ores et déjà annoncé qu'elles saisiraient la justice. C'est le cas de SOS Racisme, pour qui la déclaration de Jean-Marie Le Pen relève "du plus crasse logiciel antisémite et non du simple dérapage" et "renoue là avec ses sorties sur le ministre Durafour et sur la Shoah". Le président d'honneur et fondateur du Front national n'en est pas à son premier dérapage, il a été condamné à plusieurs reprises pour des propos controversés sur la Shoah, notamment pour avoir qualifié les chambres à gaz de "détail", ou pour un jeu de mot sur "Durafour crématoire" en 1988, visant le ministre Michel Durafour.

Le MRAP, quant à lui, estime que les responsabilités de Jean-Marie Le Pen au sein du FN témoignent de "l'adhésion idéologique" du parti à ses "thèses racistes". L'Union des étudiants juifs de France (UEJF) évoque pour sa part un "rappel supplémentaire de la nature raciste et antisémite" du FN, et la Licra y voit "l'ADN" même du parti. Le Congrès juif européen va plus loin, et demande la levée de l'immunité parlementaire de Jean-Marie Le Pen qui siège au Parlement européen depuis 1984.

Marine Le Pen ne sera pas épargnée non plus, en tant que présidente actuelle du FN et directrice de publication du site de son parti. SOS racisme et l’UEJF ont annoncé qu’elles porteraient plainte contre elle dans les prochains jours pour "injure à caractère racial".

Avec Reuters et AFP

Première publication : 09/06/2014

  • JUSTICE

    Ouverture d'une enquête sur le patrimoine de Jean-Marie Le Pen

    En savoir plus

  • FRANCE

    Européennes : qui sont les électeurs du Front national ?

    En savoir plus

  • ÉLECTIONS EUROPÉENNES

    Marine Le Pen : "Aucune inquiétude sur l'existence future de notre groupe"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)