Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

FRANCE

Son blog éjecté du site du FN, Jean-Marie Le Pen se dit "très blessé"

© BERTRAND LANGLOIS - AFP | Jean-Marie Le Pen le 1er mai 2012 à Paris

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/06/2014

Après la sortie de Jean-Marie Le Pen, qui a suggéré une "fournée" pour le chanteur Patrick Bruel, le FN a décidé de ne plus héberger son blog vidéo. Le président d'honneur et père de l'actuelle présidente se dit "très blessé" par cette décision.

Le Front national n’a toujours pas fini de régler ses affaires de famille. La dernière sortie en date de Jean-Marie Le Pen a-t-elle été de trop cette fois ? Est-ce là une polémique qui pourrait faire exploser le clan politico-familial ? Toujours est-il que le président d’honneur du parti d’extrême droite a vu son blog éjecté du site du FN mardi 10 juin.  
 
La décision "a été prise pour des raisons de protection juridique, pour protéger le directeur de publication", a précisé l'avocat du FN, Wallerand de Saint-Just, ajoutant que le blog du président d’honneur serait hébergé sur "un autre site", sans préciser lequel. Il a expliqué que la présidente du parti, Marine Le Pen, avait déjà été  "visée par des plaintes en tant que directrice de publication du site" à la suite de précédents propos tenus par son père et qu’elle souhaitait désormais éviter ce type de mésaventures.
 
Le Pen père, lui, n’a pas tardé à personnaliser l’affaire. "La courtoisie ne domine pas dans cette affaire. Sur le plan affectif, je suis très blessé", a-t-il indiqué au Point.fr, précisant ne plus avoir "aucune communication" avec Marine Le Pen depuis la publication de la vidéo où il tient des propos jugés antisémites.
 
"Une faute politique"
 
Dans cette vidéo qui a mis le feu aux poudres, retirée du site depuis, le président d’honneur du Front national s’en est pris aux artistes qui vilipendent son parti, notamment Patrick Bruel, Guy Bedos, Madonna et Yannick Noah, lâchant : "On fera une fournée la prochaine fois".  
 
Dimanche 8 juin en fin de journée, Marine Le Pen est montée au créneau, qualifiant cette sortie de "faute politique", tandis que le numéro deux du parti Florian Philippot parlait d'une "brutalité inappropriée" dans ces propos. Le député Rassemblement bleu marine Gilbert Collard a quant à lui conseillé à Jean-Marie Le Pen de prendre sa retraite.
 
Mais ce dernier a vertement renvoyé la balle à ses détracteurs, répliquant : "Je considère que la faute politique, c’est ceux qui se sont alignés sur la pensée unique. Ils voudraient ressembler aux autres partis politiques". "Moi je suis un homme libre, je ne me sens pas obligé de marcher dans les sentiers tracés par la pensée unique", a-t-il assuré, rejetant à nouveau toute idée de retraite. 
 
La sortie de Le Pen complique le jeu des alliances pour Bruxelles
 
Cette séquence pourrait ainsi compliquer la tentative de la présidente du FN de constituer un groupe de députés europhobes au Parlement européen. Le 28 mai, Marine Le Pen a présenté à Bruxelles ses alliés - Parti de la Liberté (PVV) néerlandais, Vlaams Belang belge, FPÖ autrichien et Ligue du Nord italienne.
 
Les cinq formations ont un nombre de députés largement suffisant, mais ceux-ci doivent être de sept nationalités différentes, une condition difficile à remplir car trois coalitions europhobes se disputent les élus. Et les accusations d’antisémitisme visant à nouveau Jean-Marie Le Pen pourraient décourager les Démocrates suédois, qui se préparent pour les législatives de septembre, de rejoindre le FN et ses alliés.

Avec Reuters et AFP

Première publication : 10/06/2014

  • FRANCE

    La dernière sortie de Jean-Marie Le Pen embarrasse de nouveau le FN

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Ouverture d'une enquête sur le patrimoine de Jean-Marie Le Pen

    En savoir plus

  • FRANCE

    Européennes : qui sont les électeurs du Front national ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)